Samedi 17 février 2018

L’Iran prépare sa plus importante campagne de fouilles archéologiques

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 21 avril 2009

TEHERAN (IRAN) [21.04.09] – Avant la construction d’un barrage, l’Iranian Center for Archaeological Research (ICAR) projette d’entreprendre la plus importante opération de fouilles archéologiques jamais faite en Iran.

Des archéologues préparent une campagne de fouilles archéologiques d’une ampleur inégalée en Iran, avant la construction d’un barrage à Seimareh, dans la province occidentale d’Ilam, rapporte le Teheran Times. 40 équipes d’archéologues effectueront des fouilles dans 40 zones à partir du 23 septembre 2009.

Une centaine de sites de périodes variées ont été mis au jour en 2007 ; il s’agit de sites de l’ère néolithique, de l’âge de Bronze, de l’âge de Fer, ainsi que de sites Parthes, Sassanides et paléo-islamiques. Des traces de la civilisation mésopotamienne, notamment de la période oubaïde (5600 – 3900 avant J.C), ont été révélées lors de fouilles précédentes. Ces recherches permettront d’éclairer les connaissances actuelles sur les échanges entre les différents peuples. « Ces fouilles archéologiques peuvent aider les archéologues à en savoir davantage sur les relations culturelles entre les populations vivant dans l’ouest du Zagros et la civilisation mésopotamienne », a déclaré le directeur de l’ICAR Mohammad-Hassan Fazeli-Nashli.

Alors que le barrage de Seimareh est presque achevé, son remplissage a été repoussé à la fin des fouilles, car les sites archéologiques seront inondés. Ce sont les responsables du projet de barrage qui financent ces opérations de fouilles archéologiques, selon Fazeli-Nashli.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque