Dimanche 18 février 2018

L’Inrap modifie ses statuts, Dominique Garcia devient président-directeur général

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 18 août 2016

PARIS [18.08.16] – Président de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) depuis 2014, Dominique Garcia en devient président-directeur général suite à la modification des statuts de l’établissement.

Dominique Garcia, président de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) depuis 2014, assurera désormais la direction exécutive de l’établissement jusqu'au terme de son mandat restant à courir. Un décret paru au Journal officiel le 14 août 2016 modifie en effet la répartition des compétences entre le président et le directeur général délégué de l’Inrap. Les statuts de l’institut prévoient désormais que « le président préside le conseil d'administration et dirige l'établissement tandis que le directeur général délégué est chargé de l'administration et de la gestion, sous l'autorité du président ».

Vice-président du Conseil national de la recherche archéologique de 2012 à 2014, professeur d’archéologie à l’université d’Aix-Marseille et à l’Institut universitaire de France (IUF), Dominique Garcia est spécialiste des sociétés protohistoriques de Méditerranée nord-occidentale et de leurs relations avec les Etrusques, les Carthaginois, les Grecs et les Romains. Pour lui, l’Inrap est devenu « en 15 ans, la référence européenne de la discipline archéologique, dans l’acquisition des données, leur mise en perspective et leur partage avec la communauté scientifique ». Chaque année, environ 1 500 diagnostics et 250 fouilles archéologiques en métropole et outre-mer sont réalisées par les quelque 2 000 collaborateurs de l’Inrap, « de façon étroitement liée à l’aménagement du territoire », a précisé l’établissement dans un communiqué. La nomination d’un chercheur à la tête de l’Inrap témoigne par ailleurs de la vocation de recherche de l’établissement.

La diversité des missions de l’Inrap et les relations parfois tendues avec les services régionaux de l’archéologie et la sous-direction de l’archéologie au sein du ministère, rendent la gouvernance de l’établissement complexe. Pierre Dubreuil, directeur général de l’Inrap nommé en 2013, avait quitté l’établissement au début de l’année au terme d’un mandat de trois ans pour devenir directeur général délégué du Muséum national d’histoire naturelle. De même, son prédécesseur Arnaud Roffignon n’avait pas brigué de second mandat au terme d’un bilan pourtant positif et avait été nommé sous-directeur des affaires financières au secrétariat général du ministère de la Culture et de la Communication en 2013. Depuis le départ de Pierre Dubreuil, c’est Olivier Peyratout qui assure la fonction de directeur général, par intérim. La nomination d’un directeur général délégué est en cours.

Légende photo

Dominique Garcia © Photo Chr.Durand, CCJ

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque