Lundi 16 décembre 2019

L’expert américain Peter Paul Biro poursuit plusieurs journaux pour diffamation

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 21 décembre 2011 - 381 mots

NEW YORK (ÉTATS-UNIS) [21.12.11] – L’été dernier, l’expert Peter Paul Biro, célèbre pour son travail d’authentification des œuvres d’art grâce aux empreintes digitales de leur auteur, intentait un procès au célèbre journal « The New Yorker » pour diffamation. Un délit dont il accuse aujourd’hui également les sites « Gawker », « Business Insider », ainsi que la propriétaire d’« Artinfo », Louise Blouin.

La méthode d’expertise de Peter Paul Biro a fait grand bruit en 2008. A l’époque, il avait authentifié une toile achetée cinq dollars comme étant l’œuvre de Jackson Pollock grâce à l’analyse des empreintes digitales que l’artiste avait laissées sur la peinture. Mais le « business » de l’expert est critiqué en juillet 2010 par David Grann, journaliste au New Yorker, qui dénonce de nombreux procès contre Peter Paul Biro. Ce dernier serait impliqué dans de nombreux cas de disparitions d’œuvres.

Le journaliste recense dans son article des témoignages qui dénoncent un comportement suspect de la part de l’expert. Il serait notamment impliqué dans une affaire l’opposant à Serge Joyal, actuellement sénateur au Canada. Biro affirmait qu’un dessin, confié par Joyal, avait été volé dans sa voiture. La cour avait alors accordé à l’homme politique 7 000 dollars de dommages et intérêts. David Grann relate également le témoignage d’une femme d’affaires canadienne, qui avait gagné un procès contre Biro pour des créances non payées.

L’article circule et l’expert proteste : à cause de la réputation du New Yorker, les médias soupçonnent son travail. Il porte plainte pour diffamation. Une plainte qu’il étend aujourd’hui à d’autres médias accusés d’avoir relayé l’article de David Grann. Sur le site du New York Observer, on apprend que Business Insider est également concerné. Le site a pourtant retiré le nom de Biro de son article intitulé Neuf des plus grosses contrefaçons artistiques de tous les temps, transformé en Huit des plus grosses contrefaçons…

Peter Paul Biro accuse également Artinfo d’avoir publié une interview selon lequel l’expert « appartient à une famille de faussaires » et aurait fabriqué lui-même les preuves nécessaires à son expertise. L’article a depuis été retiré du site par décision de justice. Le site Gawker – dont la devise est « La rumeur d’aujourd’hui est l’information de demain » - est également incriminé. L’un des blogs qu’il héberge n’affirme pas que les propos de David Grann sont vrais mais reproduit cependant l’article du New Yorker.

Légende photo

D'après Guilty Index - © photo Vincent Alongi - 1991 - Licence CC BY 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque