Vendredi 19 octobre 2018

Les vernissages dans les galeries parisiennes : semaine du samedi 8 au vendredi 14 mars 2008

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 7 mars 2008 - 1298 mots

En avance sur le printemps, les vernissages fleurissent de toute part. La rédaction d’artclair.com a sélectionné les meilleurs rendez-vous de cette semaine, particulièrement faste pour les galeries parisiennes. En avant !

Samedi 8 mars

  • La galerie Claudine Papillon présente Tendance 008 de l’artiste autrichien Günter Brus, dont les dessins tourmentés constituent les réalisations les plus abouties et les plus réussies d’une oeuvre multiple et talentueuse.
    Vernissage de 17h00 à 21h00.
    13 rue Chapon 75003 Paris. M° Rambuteau ou République. Ouvert jusqu’au 19 avril, du mardi au samedi, de 11h00 à 19h00.
  • La galerie Pascal Vanhoecke projette les vidéos et expose les dessins de Federico Solmi, artiste new-yorkais, d’origine italienne. The Evil Empire est une vidéo d’animation irrévérencieuse dont l’histoire se déroule en 2046 au cœur du Vatican. Les frasques du pape Urbain LXIX illustrent les mécanismes de la culture américaine et de la tarification ambiante.
    Vernissage à partir de 18h00.
    21 rue des filles du Calvaire 75003 Paris. M° République ou Filles du Calvaire. Ouvert jusqu’au 5 avril, du mardi au samedi de 15h00 à 19h00.
  • La galerie Yvon Lambert présente pour la première fois les photographies de l’artiste allemande Candida Höfer, dont les clichés de lieux publics et chargés d’histoire – salle Pleyel, bibliothèque de la Sorbonne, le théâtre de Marie Antoinette et la Galerie des batailles à Versailles, la bibliothèque du Sénat – se rattachent à l’Ecole de Düsseldorf dont font également partie Andreas Gursky, Thomas Struth, Axel Hütte et Thomas Ruff.
    Dans le même temps, la galerie Yvon Lambert expose, dans les espaces de la librairie, les papiers peints stylisés et les peintures figuratives du Hongkongais Tsang Kin-Wah.
    Vernissage à partir de 18h00.
    108 rue Vielle du temple 75003 Paris. M° Saint-Sébastien Froissart. Ouvert jusqu’au 5 avril, du mardi au vendredi, de 10h00 à 13h00 et le samedi de 10h00 à 19h00.
  • La galerie Antoine Weller met en scène les créations du duo « Art Orienté objet » (Marion Laval-Jeantet & Benoit Mangin) qui s’engage depuis une dizaine d’années à réfléchir ou à faire réfléchir sur la valeur de l’homme face à son environnement. Autour de la figure centrale de l’animal, l’exposition La peau de l’autre (sculptures et installations) interroge notre existence et en révèle les contradictions.
    Vernissage à partir de 18h00.
    9 rue Christine 75006. M° Odéon ou Saint-Michel. Ouvert jusqu’au 17 mai, du mardi au samedi, de 14h00 à 19h00.
  • La galerie Jean-Luc et Takako Richard présente les photographies numériques d’Olaf Raugh, artiste allemand né en 1968. Deux séries d’images, Playgrounds et Paris code, pixellisées à outrance, figurent des jardins d’enfants à New York et des vues de Paris striées par le rythme de la circulation automobile.
    Vernissage de 16h00 à 21h00.
    74 rue de Turenne 75003 Paris. M° Saint-Sébastien Froissart. Ouvert jusqu’au 26 avril, du mardi au samedi, de 11h00 à 19h00.
  • La galerie Nelson-Freeman expose deux artistes qui portent un regard critique et anthropologique sur notre société de consommation. L’artiste canadien, Ken Lum investit le rez-de-chaussée de la galerie avec sa nouvelle série Rorschach shopkeeper Work qui regroupe des enseignes de commerce, divisées en deux de telle sorte qu’elles rappellent les tests de Rorschach utilisés en psychanalyse.
    Au premier étage, prennent place les installations de Guillaume Paris qui interroge le pouvoir et le sacré.
    Vernissage à partir de 18h00.
    59 rue Quincampoix 75004 Paris. M° Rambuteau ou Châtelet-Les Halles. Ouvert jusqu’au 25 avril, du mardi au samedi, de 11h00 à 13h00 et 14h00 à 19h00.
  • La galerie Marianne Goodman accueille pour la première fois dans son espace trois œuvres de l’artiste indien Amar Kanwar. Les œuvres filmiques et vidéos, The Lightning Testimonies (2007), The Bodhi Tree (2005) et Henningswear (2006), à l’esthétique à la fois documentaire et poétique, explorent les aspects politiques, sociaux, économiques et écologiques propres au continent indien, souvent à partir d’histoires vécues.
    Vernissage de 18h00 à 20h00.
    79 rue du Temple 75003. M° Hôtel de Ville ou Arts et Métiers. Ouvert jusqu’au 12 avril, du mardi au samedi, de 11h00 à 19h00.

Mardi 11 mars

  • La galerie Meyer le Bihan redonne ses lettres de noblesse à la poésie contemporaine en invitant Julien Blaine, Bernard Heidsieck et Jean-Jacques Lebel : trois auteurs « ni vieux, ni traîtres » comme le titre l’exposition. Ils expérimentent avec jubilation et humour les nouvelles potentialités d’écriture poétique permises par le montage numérique, le mixage synthétique et le morphing cinématographique.
    Vernissage de 17h00 à 21h00.
    108 rue Vielle du Temple 75003 Paris. M° Saint-Sébastien Froissart. Ouvert jusqu’au 12 avril, du mardi au samedi, de 11h00 à 19h00.
  • La galerie Sellem a donné carte blanche à Françoise Monnin en invitant onze artistes français et étranger à participer à Spring : une exposition placée délibérément sous le signe de la gaieté.
    Vernissage de 15h00 à 22h00.
    5 rue Jacques Callot 75006 Paris. M° Odéon. Ouvert jusqu’au 8 avril, du mardi au samedi de 11h à 13h et de 14h30 à 19h.

Mercredi 12 Mars

  • La galerie Michèle Broutta vous invite à l’exposition Au-delà de la nuit qui regroupe les peintures, dessins et gravures, de l’artiste espagnol José Hernandez dont l’œuvre graphique se situe entre l’imaginaire et le fantastique.
    Vernissage à partir de 18h00.
    31 rue des Bergers 75015 Paris. M° Javel, Boucicaut ou Charles-Michels. Ouvert jusqu’au 3 mai, du mardi au samedi, de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 19h00.
  • La galerie Baudoin-Lebon revisite la Figuration Narrative avec les sculptures et œuvres sur papier de Peter Stämpfli. L’artiste immortalise des détails d’objets et les monumentalise dans une simplicité qui leurs confèrent une toute autre dimension.
    Vernissage à partir de 18h00.
    38 rue Sainte Croix de la Bretonnerie. M° Hôtel de Ville ou Rambuteau. Ouvert jusqu’au 3 mai, du mardi au samedi, de 11h00 à 19h00.

Jeudi 13 mars

  • La galerie Lelong expose de grandes peintures sur papier et les nouvelles sculptures mobiles de Rebecca Horn qu’elle a réunies sous le titre L’Amour cosmique-fou du faucon rouge, en hommage au livre éponyme d’André Breton.
    Vernissage à partir de 18h00.
    13 rue de Téhéran 75008 Paris. M° Miromesnil. Ouvert jusqu’au 7 mai, du mardi au vendredi, de 10h00 à 18h00 et le samedi, de 14h00 à 18h30.

Vendredi 14 mars

  • La galerie Lovenbruck présente les photographies d’Edouard Levé (récemment décédé) issues de trois séries récentes : Pornographie, Rugby et Quotidien. Ce sont des reconstitutions, dans lesquelles des modèles rejouent des scènes inspirées de photographies trouvées dans la presse, généraliste ou spécialisée.
    Vernissage à partir de 18h00.
    40 rue de Seine 75006 Paris. M° Mabillon. Ouvert jusqu’au 10 mai, du mardi au samedi, de 14h00 à 19h00.
  • La galerie Isabelle Gounod expose une nouvelle série : Hôtel de la mer de Jérémie Liron qui à travers des peintures, des photographies, une sculpture murale et des écrits, aborde les paysages balnéaire en écho à ceux de son enfance.
    Vernissage de 18h00 à 21h00.
    4 rue Fessart 92100 Boulogne-Billancourt. M° Boulogne-Jean-Jaurés (ligne 10). Ouvert jusqu’au 3 mai, du mardi au samedi, de 12h00 à 19h00.
  • La galerie Marion Meyer révèle les images photographiques de Claude Doussot, constituées d’agencements du quotidien : emballages alimentaires, formes industrialisées pour la protection et le transport d’appareils électroménagers ou informatiques, pièces issues de catalogues techniques, lieux de transition...
    Vernissage de 18h00 à 21h00.
    15 rue Guénégaud 75006 Paris. M° Saint-Germain ou Mabillon. Ouvert jusqu’au 19 avril, du mardi au samedi, de 14h00 à 19h00.
  • La galerie Olivier Robert montre les photos percutantes de Boogie, jeune artiste serbe résidant à New York. Ses photos, en noir et blanc, conduisent une approche ethnographique des ghettos, des jeunesses néonazies de Belgrade aux gangs de Brooklyn. L’artiste n’épargne aucun tabou social et s’attaque aux combats quotidiens de populations marginales vivant dans les banlieues sombres.
    Vernissage à partir de 18h00.
    19 rue Mazarine 75006 Paris. M°Mabillon ou Odéon. Ouvert jusqu’au 12 avril, du mardi au samedi, de 14h00 à 19h00.
 
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque