Samedi 28 novembre 2020

Les projets des huit futures gares londoniennes dévoilés au public

lejournaldesarts.fr

Le 23 novembre 2010 - 261 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [23.11.10] – Les projets des huit gares londoniennes du réseau Crossrail, une sorte de RER, ont été dévoilés. Ce réseau devrait coûter au total 16 milliards de livres (plus de 18 milliards d’euros) et sera mis en circulation à partir de 2018.

Theresa Villiers, la ministre britannique des Transports, accompagnée de Boris Jonhson, le maire de Londres, ont dévoilé les projets lauréats pour la construction de huit nouvelles gares londoniennes du réseau Crossrail, un réseau devant relier les villes de banlieue et traverser la capitale. Ces nouvelles lignes devraient entrer en circulation en 2018.

De prestigieux architectes britanniques, dont Norman Foster, lauréat du Prix Pritzker, ont répondu à l’appel à projet pour les gares et ont imaginé des lieux aérés, simples mais élégants, construits essentiellement en inox, en verre et béton. Une attention particulière a été portée à la création de vastes et lumineux espaces, rompant ainsi avec l’apparence traditionnelle des grandes gares desservant les lignes de banlieue. Outre l’amélioration de la qualité de service et de confort, le développement durable est un des éléments incontournables du cahier des charges. Certains projets comportent même des toits végétaux.

Crossrail est un projet colossal, attendu de longue date par les habitants de la banlieue londonienne. Le coût total de la création et de la mise en fonctionnement du réseau est estimé à 16 milliards de livres (plus de 18 milliards d’euros). A terme les lignes devraient accueillir chaque année environ 200 millions d’usagers, ils peuvent d’ores et déjà découvrir les projets lauréats, jusqu’au 8 décembre 2010 au Building Centre de Londres.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque