Mercredi 13 novembre 2019

Les Léonard de la reine d’Angleterre

Par Anna Halter · lejournaldesarts.fr

Le 7 août 2013 - 361 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [07.08.13] – Une exposition au Palais d’Edinburgh présente actuellement des dessins de Léonard de Vinci. Leur appartenance à la famille royale suscite certaines questions relatives à la légitimité de leur place dans une collection privée, loin des institutions muséales et du public.

C’est le journaliste anglais Jonathan Jones qui a soulevé dans The Guardian la question de l’appartenance à la famille royale d’Angleterre d’œuvres de première importance pour le public et les musées nationaux. Une exposition dans la Galerie de la reine du palais d’Edinburgh (résidence officielle de la reine en Ecosse) présente jusqu’au 10 novembre une trentaine de dessins anatomiques de Léonard De Vinci, tous appartenant à la famille royale. Ces études anatomiques datent de 1510 et ont été réalisées suite à ses observations d’autopsies réalisées à l’Université de Pavia. Cette exposition est un exemple parmi d’autres illustrant la qualité et la valeur des collections de la famille royale, mais elle est aussi l’occasion pour certains de remettre en question leur propriétaire.

L’exposition d’Edinburgh « Leonard de Vinci : The Mecanics of Man », avait déjà été présentée en 2012 à Galerie de la reine de Londres au palais de Buckingham, peu après la grande exposition de 2011 dédiée à Léonard De Vinci à la National Gallery. Si la grande exposition à la National avait suscité un véritable engouement auprès du public, ce ne fut pas le cas de la seconde. Aussi certains amateurs d’art s’accordent à penser qu’il existe, aux yeux du public, une démarche différente entre se déplacer pour voir les œuvres dans les musées nationaux et dans les collections privées de la reine. Les collections de la famille royale ne sont pourtant pas exemptes de qualité, la preuve en est avec l’exposition actuelle d’Edinburgh, mais leur monstration dans le cadre du cadre monarchique susciterait un certain éloignement du grand public qui ne se les approprierait pas de la même manière.

Pour certains, les œuvres de la collection royale conservées au château de Windsor seraient un trésor national perdu pour le public qui n’a l’occasion de les découvrir qu’à travers certaines expositions comme celle actuellement à Edinburgh. Leur place légitime se trouverait dans les musées nationaux.

Légende photo

L'Homme de Vitruve, Léonard de Vinci - © Photo thierry ehrmann - 2010 - Licence CC BY 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque