Mercredi 19 février 2020

Les inconnues du Mois de la Photo nouvelle version

Par Christine Coste · lejournaldesarts.fr

Le 17 décembre 2015 - 389 mots

PARIS [17.12.15] - Le Mois de la Photo devient le Mois de la Photo du Grand Paris. Une nouvelle version placée sous la direction artistique de François Hébel, ex-directeur des Rencontres d’Arles, qui affiche de nouvelles ambitions. Non sans poser des questions.

Après avoir ignoré, voire refusé jusqu’à son édition 2014 d’incorporer les propositions des institutions du Grand Paris, Le Mois de la Photo nouvelle version l’intégrera sous la direction artistique de François Hébel, ex-directeur des Rencontres d’Arles épaulé dans la construction de sa programmation par Jean-Luc Monterosso, commissaire général du Mois, et Joël Brard, délégué général.

Le changement de nom du Mois de la Photo en Mois de la Photo du Grand Paris, et le déplacement de sa période de déroulement, de novembre 2016 au printemps 2017 avec une inauguration fin mars augurent donc des modifications dans la programmation qui d’ores et déjà entend rompre également avec la ou les thématiques habituellement fil conducteur de la labellisation de telles ou telles propositions qu’elle émane d’une galerie ou d’une institution culturelle ou artistique dédiée ou non à la photographie. Le thème de la « Collection » a cependant été évoqué.

Il est vrai que d’édition en édition, l’éparpillement, le surpoids des propositions retenues et leur inégale qualité, parfois hors sujet, témoignaient d’une dérive de la biennale photo. La 18e édition organisée en 2014 n’avait pas fait exception sauf pour un de ses trois thèmes « Anonymes et amateurs célèbres » que sa commissaire Valérie Fougeirol avait élaboré de manière resserrée, et cohérente sur une dizaine de propositions.

La volonté des organisateurs de la 19e édition de proposer un nombre réduit d’expositions qui « devront être incontournables » s’inscrit dans ce travail tout en sachant que les institutions parisiennes et hors Paris ont d’ores et déjà engagées leur programmation 2017. S’agira-t-il alors simplement en ce qui les concerne de labéliser leur proposition ?

Se pose aussi la question du budget consacré à la biennale, plus que réduit puisqu’il ne vient en aucune manière subventionner les divers propositions de la programmation hors expositions de la Maison Européenne de la Photographie. En s’ouvrant au Grand Paris, les acteurs du mois de la photo du Grand Paris peuvent-ils espérer une aide de la région, voire des départements de l’Ile-de-France ? Ils l’espèrent. Le mois de janvier devrait leur apporter des éléments de réponse.

En savoir plus :
Consulter les fiches biographiques de François Hébel et Jean-Luc Monterosso

Légende Photo :
Jean-Luc Monterosso © ENS Louis-Lumière

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque