Vendredi 23 février 2018

Les galeries d’art rouvrent peu à peu à Bagdad

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 17 mars 2009

BAGDAD (IRAK) [17.03.09] – Avec la réduction de la violence cette dernière année à Bagdad, les galeries d’art reprennent progressivement leur activité dans la capitale irakienne.

Avant l’invasion de l’armée américaine en 2003, l’Irak comptait une soixantaine de galeries d’art. Après l’occupation et l’explosion de la violence, ce nombre est désormais réduit à trois. Malgré les constants attentats, le niveau des violences a beaucoup diminué par rapport à 2006/2007 et, peu à peu, les artistes qui avaient fui à l’étranger et les galeries d’art qui avaient fermé leurs portes, réapparaissent dans la capitale.

« Nous avons reçu des dizaines de demandes d’ouverture de galeries à Bagdad et dans d’autres villes », a raconté à l’AFP Salah Abbas, le responsable de la Commission indépendante des Arts plastiques. Selon Abbas, la baisse de la violence a eu « un impact psychologique sur les artistes et les amateurs d’art ».

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque