Mercredi 13 novembre 2019

Les Etats-Unis s’engagent aux côtés de la Grèce contre le trafic d’objets d’art

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 19 juillet 2011 - 199 mots

ATHENES (GRECE) [19.07.11] – La Secrétaire d’Etat américaine et le ministre des Affaires étrangères grec ont signé un accord visant à interdire les importations illégales d’objets d’art. Alors que la Grèce est engluée dans une crise financière, Hillary Clinton a déclaré que son pays avait aussi « une dette » envers la civilisation occidentale née en Grèce antique.

Le 17 juillet 2011, la Grèce et les Etats-Unis ont signé une convention visant à interdire les importations illégales d’objets d’art volés sur des sites archéologiques ou achetés frauduleusement. Par ce texte, les Etats-Unis s’engagent à ce que toute importation sur leur territoire, qui n’a pas été certifiée par les autorités grecques soit jugée illégale. Ne sont toutefois visés que les objets d’art compris entre l’Antiquité et le XVe siècle.

Selon Pavlos Ierolamos, le ministre grec de la Culture, « il y a encore énormément de trafic ». D’après lui, cet accord est le meilleur moyen de lutter contre. « L’Amérique est aussi engagée à défendre l’avenir de la Grèce qu’elle l’est à préserver son passé », a déclaré Hillary Clinton. Cette dernière venait d’exprimer son soutien politique au Premier ministre Georges Papandréou, lequel peine à sortir son pays de la crise économique.

Légende photo

Hillary Clinton à Hampton - © photo Marc Nozell - 2007 - Licence CC BY-SA 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque