Mercredi 13 novembre 2019

Les autorités chinoises ordonnent la fermeture d’un musée rempli de contrefaçons

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 23 mai 2014 - 158 mots

PEKIN (CHINE) [23.05.14] – L’étude des collections du musée de Lucheng dans la province du Liaoning en Chine a conduit les autorités à ordonner sa fermeture. Près d’un tiers des collections serait en effet des contrefaçons.

Un média d’Etat a rapporté le 22 mai la fermeture d’un musée chinois suite à l’identification de contrefaçons parmi ses collections. En 2013, une affaire similaire avait conduit les autorités chinoises à ordonner la fermeture d’un musée dont une des pièces majeures, un vase présenté comme datant de la dynastie Qing, était en réalité une contrefaçon.

Au sein des 8 000 pièces du musée de Lucheng, la pièce maîtresse, une épée datée des Qing (1644-1912) serait une contrefaçon, selon les autorités. Cette pièce a été évaluée à près de 120 millions de yuans, soit 14 millions d’euros.

A noter que la Chine comptait 3 500 musées en 2013, une croissance du nombre d’établissements qui pose la question du contenu des collections présentées.

Légende photo

Une des salles du Musée national de Chine, Pékin - © Photo eefeewahfah - 2012 - Licence CC BY-SA 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque