Le peintre Joseph Solman est mort à l’âge de 99 ans

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 21 avril 2008

NEW YORK (USA) [21.04.08] – Le peintre américain Joseph Solman est mort dans son sommeil dans la nuit du mercredi 15 avril. Il était connu pour ses peintures de scènes de vie dans les rues de New York.

'Red Hair' (1960) Joseph Solman%26copy; Mercury Gallery

Joseph Solman est né en 1909 à Vitebsk, en Russie (actuelle Biélorussie). En 1912, sa famille émigre à New York, où il restera sa vie entière. Etudiant à la National Academy of Design, il fait surtout son apprentissage dans les rues, les bus et le métro de New York. En 1935, il fonde avec son ami Mark Rothko le groupe The Ten, qui défend l’expressionnisme à une époque où le réalisme est à l’honneur aux Etats-Unis. A la même époque, il devient rédacteur en chef de la revue Art Front magazine, et dès lors se fait connaître pour son regard critique et ses prises de position en faveur de l’expressionnisme. Dans les années cinquante, il se rapproche d’Edward Hopper, dont il partage le goût pour les scènes urbaines.

Influencée par Picasso et le cubisme, sa peinture tend vers l’abstraction, mais le sujet reste toujours reconnaissable. « Après toutes ces années, je n’ai jamais ressenti le besoin d’aller complètement vers l’abstraction. Il y a trop de choses en ce monde que je veux peindre. » Oscillant entre figuration et abstraction, sa peinture a toujours été résolument ancrée dans le modernisme américain, dont il était un des derniers représentants. Les œuvres de Solman sont entre autres exposées au Whitney museum of Art de New York, au Museum of fine arts de Boston et au Smithsonian institute de Washington D.C.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque