Lundi 24 septembre 2018

Le nouvel accrochage de Guernica plus conforme à celui de 1937

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 26 mai 2008 - 250 mots

MADRID (Espagne) [26.05.08] – Le musée de la Reine Sofia met enfin en valeur Guernica, le chef d’œuvre de Picasso.

'Guernica' (1937)%26copy; D.R.

Guernica, une œuvre majeure de Pablo Picasso, bénéficie d’une nouvelle mise en espace au musée de la Reine Sofia de Madrid. L’éclairage a été refait et des murs abattus, de manière à retrouver la mise en exposition choisie par Picasso lui même lors de l’Exposition Universelle de Paris en 1937.

Cette œuvre, qui dénonce les ravages des bombardements nazis dans la petite ville basque de Gernika-Lumo, devait être vue comme un « gigantesque poster de propagande ». C’est pourquoi il est important qu’elle soit vue de loin et de manière frontale : l’ancienne disposition imposait une entrée des spectateurs par le côté, et n’offrait pas le recul suffisant pour apprécier l’œuvre à sa juste valeur.

Plusieurs dessins de préparation effectués par Picasso pour Guernica ont été enlevés de la salle où se trouve le chef d’œuvre pour être exposés dans des salles adjacentes. Des lumières se rapprochant de la lumière naturelle ont été installées, ce qui fait ressortir les nuances de la palette noir et blanche de l’œuvre.

Le spectateur découvre donc maintenant Guernica de face, la voit de loin, dans un environnement neutre : ainsi ce chef-d’œuvre retrouve-t-il son statut de monument. Manuel Borja-Villel, directeur du musée de la Reine Sofia, souligne : « Nous avons transformé la mise en exposition non pas en changeant la peinture d’endroit, mais en disposant le musée autour d’elle. » (source The Independant)

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque