Le nouveau maire de Londres apporte un soutien conditionnel au controversé Garden Bridge

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 23 mai 2016

LONDRES (ROYAUME-UNI) [23.05.16] – Sadiq Khan, le nouveau maire de Londres, n’est pas défavorable au Garden Bridge à condition qu’il soit plus largement ouvert aux Londoniens. Ce projet très critiqué, né sous le mandat de Boris Johnson, prévoit de relier les stations Temple avec South Bank par un « pont végétal » privé.

Elu le 5 mai dernier maire de Londres, Sadiq Khan (Parti travailliste) s’est déjà attelé au sort du Garden Bridge, ce projet de « pont végétal » conçu par l’agence Heatherwick Studio, qui traverse la Tamise au niveau de Temple.

Sadiq Khan a dit soutenir le projet à condition qu’il soit « plus accessible à tous les Londoniens » et qu’il soit « réellement un espace public et ouvert », rapporte la BBC. Il a pour cela exigé davantage de transparence et insisté sur la nécessité d’amender ce projet dont le coût est estimé à 175 millions de livres sterling (soit près de 230 millions d’euros) et pour lequel le ministère des transports et Transport for London (TfL), ont chacun investi 30 millions de livres (près de 40 millions d’euros). Le Trust gestionnaire recherche encore 32 millions de livres.

Rappelant que « le projet avait clairement souffert d’un manque de transparence à ses débuts », il a assuré « faire toute la lumière » sur le Garden Bridge et a dévoilé l’intégralité du plan économique du projet jusque là non divulgué, ainsi que la liste des financeurs. La principale controverse du projet, qui ressemble pour certains davantage à une attraction touristique qu’à une voie publique, concerne son financement et ses restrictions d’accès.

Les conditions formulées par le nouveau maire prévoient ainsi que le pont devra être fermé moins de 12 jours par année pour des raisons de privatisation, chacune des privatisations devant durer moins de 12h (actuellement le projet prévoit que le pont soit fermé au public de minuit à midi). Sadiq Khan veut également se voir apporter la garantie que les enfants des écoles du quartier y soient emmenés et participent aux plantations et à l’entretien du pont.

Le soutien, même conditionnel du nouveau maire a été critiqué, à l’image de la député Caroline Pidgeon (Parti des libéraux-démocrates) qui a qualifié la décision de Sadiq Khan « hautement décevante ». Au lieu de se concentrer sur le Garden Bridge, il devrait s’atteler à recouvrer chaque penny financé par les TfL alloué au projet : « il y a de nombreux projets de transports à Londres qui nécessitent des fonds publics et qui sont de loin prioritaires par rapport à ce projet vaniteux du précédent maire » a-t-elle déclaré. Caroline Russell (Parti des Verts) a également regretté cette décision en faveur du Garden Bridge, suggérant plutôt au maire de se préoccuper de l’Est de Londres où il y a un réel besoin de pont.

Légende photo

Le projet du garden bridge à Londres © Agence Thomas Heatherwick - 2014 - Licence CC BY 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque