Mercredi 17 octobre 2018

Le musée Georgia O’Keeffe menace une école primaire qui porte le nom de l’artiste

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 4 août 2009 - 231 mots

SANTA FE (ETATS-UNIS) [31.07.09] - Le musée Georgia O’Keeffe, détenteur du droit moral de l’œuvre de l’artiste, menace une école primaire portant le nom de la peintre de demander des indemnités réparatrices.

En 2006, le musée Georgia O’Keeffe s’est emparé des oeuvres de la fondation qui gérait le patrimoine artistique de l’artiste et a acquis les droits  sur l’utilisation du nom et de l’image de cette artiste. Cette institution n'a depuis cessé d'engager des procédures judiciaires, comme l’a montré la querelle contre l’université Fisk, qui voulait vendre une collection d’art donnée par Georgia O’Keeffe dans les années 1950.<br /><br />

Aujourd’hui la cible est une école primaire, ouverte à Santa Fé en 1988, et portant le nom de l’artiste morte en 1986 dans cette ville. Selon l’Associated Press, la Fondation Georgia O’Keeffe n’avait pas contesté à l’époque le choix de l’école qui n’avait prévenu le musée.<br /><br />

Les représentants du musée se sont plaints du logo de l’école primaire aux initiales « GOK » et les t-shirts portés par les élèves et ornés de l’inscription « Maternelle Georgia O’Keeffe ». Des courriers ont été envoyés pour signaler qu’il s’agit d’une infraction et qu’une éventuelle demande de réparations pour l’utilisation sans permission du nom de l’artiste est possible. Un autre objectif serait d’empêcher la multiplication de t-shirts, bouteilles d’eau, badges, tasses de café portant sans autorisation le nom d’Okeeffe.<br /><br />

 
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque