Le musée des Arts décoratifs s’enrichit de 176 dessins de la maison d’orfèvrerie Odiot

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 4 janvier 2010

PARIS [13.01.10] – L’Etat a annoncé l’acquisition de 176 dessins originaux issus de la prestigieuse maison d’orfèvrerie Odiot pour 1,2 millions d’euros. L’ensemble ira enrichir les collections du musée des Arts décoratifs, qui possède déjà certaines des pièces d’orfèvrerie, mais aucun dessin préparatoire.

L’Etat vient d’acquérir un ensemble de 176 dessins originaux provenant de la maison d’orfèvrerie Odiot. Ces dessins, réalisés entre la fin du XVIIIe siècle et 1815, ont été achetés chez Sotheby’s pour 1,2 millions d’euros, et acquis pour moitié grâce au concours de deux entreprises mécènes.

L’ensemble a été reconnu d’intérêt patrimonial majeur par la Commission consultative des trésors nationaux, et sera conservé au musée des Arts décoratifs.

Il est composé de dessins réalisés sous le Directoire, le Consulat et l’Empire, une période qui fut l’âge d’or de la maison Odiot, sous la houlette de Jean-Baptiste Claude Odiot : Napoléon lui commanda alors le sceptre et l’épée du sacre, le berceau du roi de Rome ou les services de table de ses sœurs.

Des dessinateurs célèbres ont contribué au succès de la maison, tels Pierre-Paul Prud’hon, Henri Auguste ou Auguste Garneray.

Le ministère de la Culture s’est félicité de cette acquisition, car les collections publiques ne comprenaient aucun dessin de cette maison d’orfèvrerie, bien que le musée des Arts Décoratifs conservent des pièces d’orfèvrerie entrées notamment grâce à un don de Jean-Baptiste Claude Odiot.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque