Samedi 17 novembre 2018

Le Louvre, Orsay et la BnF fermés au public vendredi

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 3 juin 2016 - 570 mots

PARIS [03.06.16] - L'alerte rouge en Seine-et-Marne a été levée dans la matinée mais les musées parisiens en bord de Seine restent vigilants. Les plus exposés ont fermé leurs portes vendredi au public. Le Louvre évacue les œuvres placées dans ses réserves sous le Palais.

A Paris, le niveau de la Seine continue à monter et le maximum est attendu à partir de vendredi après-midi entre 5,8 et 6,2 m, d’après les informations de Vigicrues. Même si ce niveau est loin des 8,62 m de la crue « centennale » de 1910, les musées parisiens qui bordent la Seine ont anticipé tout risque d’inondation et se sont montrés très vigilants, voire se sont mis en état d’alerte.

Le Louvre, le musée d’Orsay et la BnF fermés au public

Le Musée d’Orsay, où l’essentiel des collections se trouve dans des réserves extérieures, est fermé ce vendredi pour procéder à l'évacuation des œuvres stockées dans ses réserves secondaires du sous-sol. L’ensemble du personnel transporte les œuvres menacées dans les salles d'exposition des étages supérieurs, un exercice auquel il est « régulièrement formé » a indiqué le musée au Journal des Arts. Dès jeudi 2 juin, le musée a activé son plan de protection alors que la crue s’élevait à 4,92 m (elle a atteint 5,13 m ce jour-là) et a fermé ses portes à 18h en annulant sa nocturne. Le seuil d’alerte du musée est fixé à 5,20 m et la fermeture du musée à 5,5 m mais le musée a préféré prendre ses précautions.

Le Louvre est également fermé aujourd’hui, vendredi 3 juin, pour évacuer « à titre préventif » des œuvres stockées dans ses réserves. Celles-ci, situées dans les zones inondables sont déplacées par les équipes, des volontaires et les pompiers du Louvre, pour les mettre à l’abri dans les étages supérieurs. Ce matin, les salles consacrées aux Arts de l’Islam étaient complètement vidées, comme en témoignait une photo publiée sur Twitter par Yannick Lintz, la directrice du département. « 152 000 œuvres dans les réserves sont susceptibles d’être atteintes par les inondations (comprenant les fragments archéologiques) et entre 6 000 et 7 000 œuvres dans les espaces d'exposition » a-t-on appris.

La Bibliothèque nationale de France a aussi fermé ses sites BnF François-Mitterrand et Arsenal vendredi 3 juin « à titre préventif en raison du risque de crue ».

Le Quai Branly et les musées de la Ville de Paris mieux lotis

« Nous sommes sans inquiétudes particulières », a déclaré au Journal des Arts, Delphine Levy, directrice générale de Paris Musées, en charge des musées de la Ville de Paris, « la plupart de nos points de réserves sont externalisés et situés en dehors de Paris, en zones non inondables ». Par précaution, toutefois, les réserves de transit ou d’appoint du Petit Palais et du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris ont été évacuées jeudi 2 juin.

Au Musée du Quai Branly, le plan de prévention des risques d’inondation (PPRI) a été activé au niveau de la surveillance : « la situation est pour le moment normale mais une surveillance quotidienne a été mise en place » a indiqué le musée, qui n’a pas déployé de mesures d’évacuation des collections. Le plan d’évacuation des œuvres est en effet lancé dès lors qu’une prévision de dépassement de hauteur d’eau de 7,30 m est faite à l’échelle du pont d’Austerlitz, même si l’établissement se réserve la possibilité de le déclencher à un niveau inférieur.

Lire l'intégralité de nos actualités concernant les inondations des musées en juin 2016.

Légendes Photos :
Une photo prise le 3 Juin 2016 montre des boîtes contenant des oeuvres d'art provenant des réserves du Louvre et stockées dans l'une des salles d'exposition du musée après qu'ils aient été évacués du sous-sol après plusieurs jours de fortes pluies qui a conduit la Seine à atteindre son plus haut niveau depuis trois decennies. &copy: photo GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Une des salles consacrées aux Arts de l’Islam complètement vidée de ces oeuvres depuis ce matin, 3 mars 2016 - Photo Yannick Lintz, directrice du département des Arts de l’Islam / Musée du Louvre

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque