Le Colisée dévoile ses derniers secrets

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 18 octobre 2010 - 267 mots

ROME (ITALIE) [18.10.10] – Pour la première fois depuis son ouverture au public, tous les espaces du Colisée sont accessibles. Les visiteurs peuvent désormais descendre dans les hypogées, lieu des spectacles antiques et monter au troisième étage, à plus de 30 mètres de hauteur.

L’évènement était attendu depuis longtemps par les Italiens, le Colisée est enfin totalement accessible. Cet amphithéâtre construit pour Flavius, au Ier siècle avant notre ère, dévoile pour la première fois l’intégralité de ses espaces. Les visiteurs peuvent désormais pénétrer dans les hypogées, la partie souterraine jusqu’à aujourd’hui uniquement foulée par les gladiateurs et les bêtes fauves des jeux antiques. A l’opposé, ils peuvent monter sur la promenade située au troisième niveau, à plus de 30 mètres de hauteur, partie qui rouvre après un demi-siècle de fermeture.

Les campagnes de restauration et de mise en sécurité de ces deux parties du Colisée ont couté environ 1 million d’euros. Dernièrement ce monument emblème de la Ville Eternelle a été au cœur d’un débat. La ville de Rome et l’Etat italien se sont disputés les droits de propriété de l’amphithéâtre antique, le monument le plus visité d’Italie avec plus de 4 millions de visiteurs au cours des 8 premiers mois de l’année 2010 soit une moyenne de 18 000 personnes par jour. Car si l’Etat est propriétaire de ce monument et empoche à ce titre les recettes qu’il génère, c’est la ville qui en assure les frais de fonctionnement.

L’accès aux hypogées sera surtaxé, les visiteurs voulant y pénétrer devront s’acquitter d’un billet supplémentaire, des revenus qui permettront peut-être de procéder aux futures et nécessaires restaurations.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque