Dimanche 19 janvier 2020

L’autorité italienne de contrôle de la concurrence enquête sur le partenariat entre Electa et la RMN

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 28 février 2011 - 280 mots

ROME (ITALIE) [28.02.11] – L’autorité italienne de la concurrence, l'Autorità Garante della Concorrenza e del Mercato plus connue sous le nom d’Antitrust, enquête actuellement sur le partenariat « Electa RMN » et sur la situation de monopole induite par la création de cette jointventure dans la gestion de librairies-boutiques de musées et l’organisation d’expositions en Italie.

En septembre 2010 était conclu un partenariat entre la société d’édition italienne Mondadori Electa et la Réunion des Musées Nationaux. Les opérateurs, deux poids lourds respectivement de l’édition et de la gestion des librairies-boutiques de musée et de monuments ainsi que de l’organisation d’expositions, s’alliaient pour décrocher d’importants contrats en Italie. Cette joint-venture, société de droit italien, fait actuellement l’objet d’une enquête de l’autorité italienne de contrôle de la concurrence, Autorità Garante della Concorrenza e del Mercato, connu également sous la désignation d’Antitrust. L’autorité de contrôle a révélé, deux mois après l’ouverture de l’enquête, qu’elle s’intéresse de près au monopole induit par ce partenariat.

D’après Antitrust, ce partenariat permettrait aux sociétés de contourner une règle interdisant la constitution de groupements momentanés d’entreprises lorsque les sociétés disposent, de façon autonome, des pré-requis exigés pour répondre aux appels d’offre lancés par le ministère italien de la Culture (Mibac). Cette disposition vise à encourager la concurrence afin d’obtenir les prix les plus attractifs. Compte tenue de l’importance des deux sociétés, cette alliance induit de fait une situation de monopole car elle impose une « entente qui restreint la concurrence ».

« Electa RMN » serait ainsi donné favori pour décrocher la majorité des concessions des librairies des musées et sites italiens. Des contrats très importants car les 18 derniers appels d’offre du Mibac représentent, à eux seuls, quelques 83 millions d’euros.

Légende photo

Museo nazionale del Bargello - Florence - Italie - Photo Terrasque - 2007 - Licence CC BY SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque