Samedi 5 décembre 2020

L’Association internationale des critiques d’art publie son palmarès des meilleures expositions aux Etats-Unis

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 27 janvier 2011 - 254 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [27.01.11] – La section américaine de l’Association internationale des critiques d’art (Aica) a dévoilé son classement des meilleures expositions organisées outre-Atlantique en 2009/2010. Le palmarès a été établi par le vote des 400 membres de l’association.

La section américaine de l’Association internationale des critiques d’art (Aica) a dévoilé son palmarès des meilleures expositions organisées outre-Atlantique durant la saison 2009/2010. Ce classement a été établi suite au vote des 400 membres de l’association. L’exposition « Bauhaus 1919–1933: Workshops for Modernity » au Moma a été désignée meilleure exposition d’architecture. L’exposition personnelle consacrée à Tino Sehgal au Musée Guggenheim de New York a été élue meilleure exposition dans la catégorie « vidéo film ou performance ».

L’exposition « Claude Monet » organisée à la Gagosian Gallery a été désignée meilleure exposition dans une galerie privée à New York, dans la même catégorie à l’échelle nationale « Lines, Shapes and Shadows: Robert Ryman, Fred Sandback, Richard Tuttle and Sol LeWitt » à la Barbara Krakow Gallery de Boston a été distinguée.

« Marina Abramovic: The Artist Is Present » a été désignée meilleure exposition monographique à New York ; à l’échelle nationale c’est « Matisse: Radical Invention, 1913-1917 » qui a décroché cette distinction. Enfin l’exposition « Yves Klein: With the Void, Full Powers » au Hirshhorn Museum and Sculpture Garden de Washington a été élue meilleure exposition historique à l’échelle nationale.

L’AICA est une association fondée en 1949 à Paris, elle dépendait originellement de l’Unesco. Aujourd’hui elle est une Ong à laquelle adhèrent 4 500 critiques d’art issus de 63 pays.

Site Internet

www.aicausa.org

Légende photo

Reconstitution du lâcher de 1001 ballons bleus, qualifié ultérieurement de sculpture aérostatique par Yves Klein et par lequel cet artiste avait, en mai 1957, annoncé le vernissage à la Galerie Iris Clert, inaugurant son époque bleue. Cette reconstitution, mise en scène en 2007 sur la Place Georges-Pompidou (Piazza Beaubourg) à l'occasion de la clôture d'une exposition consacrée à Yves Klein (2006-2007) par le Musée national d'Art Moderne, célebrait le cinquantenaire de l'évenement - Photographe Frédéric de Goldschmidt - 21 Janvier 2007 - Licence CC BY SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque