Samedi 15 décembre 2018

L’ambassade de France en Allemagne vend sa Maison de France

Par Isabelle Spicer (Correspondante à Berlin) · lejournaldesarts.fr

Le 24 avril 2013 - 485 mots

BERLIN (ALLEMAGNE) [24.04.13] - Coupures budgétaires oblige, l’ambassade de France a annoncé la vente du bâtiment partiellement classé monument historique, la Maison de France, à Berlin. L’institut français sera transféré dans les locaux de l’ambassade.

Deux jours avant d’accueillir la prestigieuse soirée de lancement du Gallery Weekend, l’ambassade de France en Allemagne a annoncé son intention de vendre un de ses bâtiments à Berlin, la Maison de France. Partiellement classée monument historique, celle-ci héberge entre autre l’Institut français, qui propose une programmation culturelle, des cours de français et dispose d’une médiathèque en langue française, une partie des services culturels de l’ambassade tel que le bureau des arts plastiques, ainsi qu’un cinéma privé, le « Cinéma Paris ».

Situé sur le Kudamm, qu’on surnomme volontiers les Champs-Elysées berlinois, le bâtiment avait été inauguré en 1950 à Berlin-Ouest par les services culturels français. L’Etat français est propriétaire du bâtiment depuis 1991. Peu après la chute du mur, l’Institut français dans la Maison de France avait absorbé le centre culturel français de RDA créé en 1984.

La vente de la Maison de France fait partie du programme de rationalisation budgétaire de l’Etat, qui prévoit de réduire le patrimoine du réseau diplomatique à un établissement par grande ville. L’Institut français déménagera donc au sein du bâtiment de l’Ambassade de France, situé dans le centre de Berlin à la porte de Brandebourg. Ce bâtiment a été inauguré en 2002, suite au déménagement de l’ambassade de France de Bonn à Berlin. Il avait été initialement prévu dès la construction du bâtiment de l’ambassade d’héberger l’Institut français, mais le projet avait été abandonné suite aux attentats du 11 septembre 2001 qui avaient conduit à sécuriser les locaux. Une partie du produit de la vente de la Maison de France servira à financer des travaux d’aménagement des locaux de l’ambassade, afin de scinder le bâtiment en un espace d’accueil du public d’une part et d’autre part en une partie sécurisé réservée aux services diplomatiques.

Le personnel de l’Institut français a immédiatement publié un communiqué de presse catégorique : « non à la fermeture de la Maison de France de Berlin ». Le communiqué souligne que cette annonce est malvenue en pleine célébration des 50 ans du Traité d’amitié franco-allemande. Le personnel craint que le public ne suive pas, et qu'une augmentation des charges ne conduise à terme à la fermeture pure et simple de l’Institut français.

Premier journal à réagir à cette annonce, le Berliner Zeitung déplore « la disparition d’un morceau de France » et précise que cette crainte n’est pas infondée. Le quotidien berlinois cite l’exemple de l’ambassade des Etats-Unis qui avait fermé l’Amerika Haus en 2006, sept ans après l’avoir rattachée à l’ambassade : manifestations grand public et sécurité des personnels diplomatiques ne font pas bon ménage. Quant aux occupants du secteur privé hébergés par la Maison de France, ils ont été informés qu’ils devront quitter les lieux d’ici mi-2015.

Légende photo

La Maison de France, Berlin - © Photo Georg Slickers - 2005 - Licence CC BY-SA 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque