La tête momifiée d’Henri IV authentifiée par des chercheurs et historiens de l’art

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 17 décembre 2010 - 413 mots

PARIS [17.12.10] – La tête momifiée d’Henri IV, souverain dont on célèbre le 400e anniversaire de la mort en 2010, vient d’être retrouvée et authentifiée par une équipe de chercheurs et d’historiens. Le comité a présenté les conclusions de ses recherches le 16 décembre 2010 au Grand Palais. Un film retraçant l’enquête va être diffusé sur France Télévisions en février 2011.

C’est une histoire digne d’une enquête policière que de nombreux journalistes sont venus découvrir au Grand Palais le 16 décembre 2010 ; la découverte et l’authentification de la tête momifiée d’Henri IV. Cette enquête a été menée par deux journalistes Stéphane Gabet et Pierre Belet avec l’appui de Jean-Pierre Babelon, éminent historien de l’art spécialiste d’Henri IV. Les enquêteurs se sont entourés d’un solide comité scientifique et historique composé entre autres du Docteur Philippe Charlier, médecin-légiste connu pour avoir déjà résolu des énigmes historiques dont celle des faux restes de Jeanne d’Arc et de l’empoisonnement de Diane de Poitiers.

L’histoire de la relique est riche en rebondissements : après l’assassinat du souverain par Ravaillac en 1610, sa dépouille a été embaumée puis enterrée dans la nécropole des Rois de France à Saint-Denis. Durant la Terreur, les révolutionnaires ont profané les sépultures royales et mutilé les cadavres ; c’est vraisemblablement à ce moment que la tête d’Henri IV a été séparée de son corps. On perd ensuite la trace de la tête, jusqu’en 1919 quand Joseph Emile Bourdais, brocanteur de Montmartre, l’achète à Drouot. Y décelant des ressemblances anatomiques avec les portraits du souverain, il tente alors, sans succès, de faire authentifier la relique. Après son décès, la tête est rachetée par des particuliers qui l’ont conservée jusqu’à ce que les journalistes les contactent ; afin de percer le mystère les propriétaires ont alors confié la relique aux enquêteurs.

Depuis janvier 2010 le Dr Charlier aidé d’une vaste équipe de chercheurs internationaux a soumis la tête à des analyses scientifiques associant correspondances anatomiques, test au carbone 14 et superpositions faciales ; une batterie d’examens systématiquement recoupés par des recherches historiques. Les conclusions de cette enquête ont été validées le 15 décembre 2010 par leur publication dans le British Medical Journal. Cette investigation a été conduite avec l’aval et le soutien financier de Louis de Bourbon, Duc d’Anjou, descendant direct d’Henri IV et dépositaire légal de la relique. Quatre siècles après la mort de son illustre ancêtre, il souhaite que la tête « repose enfin en paix » dans la nécropole royale de Saint-Denis.

Légendes photos

Joseph Emile Bourdais avec la tête d'Henri IV dans les années 1930 © Galaxie Presse

Tête d'Henri IV dans les années 1930 © Galaxie Presse

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque