Vendredi 22 février 2019

La Tate Gallery a perdu 1 million de livres en placements risqués en 2009

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 14 janvier 2010 - 288 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [14.01.10] – Selon les comptes de l'année fiscale 2009 publiés par la Tate Gallery, le musée a perdu près d'un million de livres placé en bourse, et a décidé de liquider, pour le moment, ces investissements dans des fonds de couverture ou « hedges funds » , des placements risqués sur le marché boursier.

Les comptes publics de la Tate Gallery ont été publiés le 11 janvier à Londres et suscitent de nombreux commentaires de la part de la presse anglaise.
Le musée a en effet perdu dans l'année fiscale 2009 près d'un million de livre placé dans des fonds d'investissement dits «  fonds de couverture » ou « hedge funds » . Il a consacré environ un quart de son portefeuille d'investissement dans ces fonds à haut risque, une stratégie décriée par ceux qui notent que l'institution a bénéficié en 2009 de 54 millions de livres de subventions publiques.

Au début de l'année fiscale, en 2008, le musée possédait 28 millions de livres dans son fonds d'investissement, dont 6 millions consacrés aux hedge funds, gérés par la société TriAlpha Managers. Une part importante jugée inhabituelle pour une institution publique culturelle.

Mais durant la crise financière, en mars 2009, le conseil d'administration a décidé de liquider ces fonds, jugés trop risqués, en vendant ses actifs avec 17 % de pertes.

Le quotidien The Independent pointe le fait qu'un des membres du conseil d'administration n'est autre que le ministre anglais du Trésor, Paul Myners, qui aurait pu être plus avisé dans les choix stratégiques du musée.

Selon le Wall Street Journal, la crise économique a forcé le musée à reconsidérer sa politique d'investissement, depuis tout juste un an. Un comité d'investissement a notamment été mis sur pied, pour éviter ce genre de décision peut-être malavisé.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque