Lundi 17 décembre 2018

La justice américaine doit décider du lieu d’inhumation de Mark Rothko

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 9 avril 2008 - 243 mots

NEW YORK (USA) [09-04-08] - Les héritiers de Mark Rothko saisissent la justice pour transférer le corps de leur père. Le cimetière de North Fork, Long Island, s’oppose à leur volonté dans l’intérêt de la ville.

Mark Rothko

Les deux enfants de Mark Rothko souhaitent déplacer la sépulture de son cimetière de Long Island vers un cimetière juif, au côté de leur mère. Leur vœu se heurte à la fois au refus du cimetière de North Fork mais aussi à un des exécuteurs testamentaires de l’artiste.

Le cimetière dans lequel le corps de Mark Rothko repose actuellement, et la commune, entendent conserver la tombe de l’artiste, qui constitue un attrait culturel et touristique. La sœur de l’artiste Theodorus Stamos, ami et exécuteur testamentaire de Rothko, décédé en 1997, s’oppose aussi à la volonté des descendants. Propriétaire de la parcelle où Mark Rothko a été inhumé, Mme Savas insiste sur l’amitié liant les deux artistes. Quelle que soit la décision de justice, Mme Savas voudrait déposer un épitaphe commémorant l’amitié entre leur amitié.

Après le décès de Mark Rothko le 25 février 1970, les exécuteurs testamentaires avaient été condamnés à renoncer à leurs droits et indemniser les enfants de l’artiste, pour actes de négligence et conflit d’intérêt. Cette condamnation avait été néfaste pour la carrière de l’artiste Th. Stamos. En s’opposant à l’inhumation, M. Savas souhaite réhabiliter l’œuvre de son frère. La décision de justice doit être rendue dans trois mois. (source : New York Times)

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque