Mercredi 24 octobre 2018

L'ancienne propriétaire d'un Rothko poursuit son propriétaire actuel pour avoir rompu une clause de confidentialité

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 17 mai 2010 - 458 mots

DALLAS (ETATS-UNIS) [17.05.10] – L'ancienne propriétaire d'une toile de Rothko mise en vente chez Sotheby's International à New York, vient de porter plainte contre son propriétaire actuel, pour avoir manqué à son engagement de confidentialité inscrit dans le contrat de vente.

Marguerite Hoffman, une éminente collectionneuse d'art de Dallas a porté plainte auprès de la cour fédérale du Texas contre David Martinez, un homme d'affaire mexicain, pour avoir violé une clause de confidentialité contractuelle lors de la vente d'une toile de Mark Rotko en 2007, a-t-on appris de Bloomberg.

Le tableau de Mark Rothko intitulée « Untitled » datée de 1961 faisait partie de l'exposition « Fast Forward : Contemporary Collections for the Dallas Museum of Art » au musée d'art de Dallas en 2007. La toile ainsi que d'autres tableaux devaient ensuite faire l'objet d'un don au musée. Les Hoffman s'étaient engagés à faire don de certaines de leurs oeuvres à leur mort, mais les termes du contrat ne les empêchaient pas de vendre ou d'acheter des oeuvres de leur vivant.

A la mort de son mari en 2007, Robert Hoffman – propriétaire d'un des embouteilleurs de la firme Coca Cola et co-fondateur du magazine National Lampoon – sa veuve, Marguerite Hoffman décide de vendre le Rothko. Dans un souci de confidentialité, elle décide de le vendre par l'intermédiaire de marchands d'art et ne pas le présenter en vente aux enchères publiques et renonce à la prime substantielle dont elle aurait pu bénéficier – le tableau avait été estimé entre 30 à 40 millions de dollars (entre 24 et 32 millions d'euros).

En 2007, le contrat de vente avait été rédigé par des marchands d'art représentant acheteur et vendeur. La galerie L&M Art dirigée par Robert Mnuchin, ancien associé de Goldman Sachs représentait Martinez – elle avait acquis l'oeuvre en 1997 auprès de Christie's avant de la revendre à Hoffman – et le marchand Greenberg Van Doren, Marguerite Hoffman. Hoffman vend le tableau des millions en moins que l'estimation faite par Sotheby's.

La plainte accuse Martinez de manquement à sa promesse contractuelle de « faire l'effort maximal pour préserver le caractère confidentiel de tous les aspects de la transaction de l'acquisition » avec la mise en vente du tableau, une des pièces maîtresses de la vente d'art moderne et contemporain chez Sotheby's New York du 12 mai 2010 – le tableau a été adjugé 31,4 millions de dollars (plus de 25 millions d'euros). Une clause de l'accord signifiait que Martinez ne pouvait pas vendre le tableau aux enchères publiques et bénéficier de la prime vendeur.

Martinez s'est refusé à tout commentaire. Dans une interview téléphonique, Robert Mnuchin a précisé que « toutes les transactions concernant le tableau de Rothko effectuées par la galerie étaient conforme aux normes éthiques de la galerie et du marché ».

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque