Mercredi 13 novembre 2019

Paris-14e

La joie de vivre communicative de Sidibé

Fondation Cartier pour l’art contemporain - Jusqu’au 25 février 2018

Par Christine Coste · L'ŒIL

Le 22 novembre 2017 - 253 mots

« Danser c’est bon. Dans la vie il faut s’amuser.Après la mort, c’est fini », disait Malick Sidibé.

Cette joie de vivre, on la ressent dans ses photographies de surprises-parties, de bals, de pique-niques le long du fleuve Niger ou de réunions de clubs de jeunes dont les noms, Les Beatles, Les Spotnicks ou Les Chaussettes noires, évoquaient sous quel groupe musical ils se fédéraient. Cette gaîté spontanée, fraîche et teintée parfois d’humour, on la retrouve bien des années plus tard quand le photographe malien devenu célèbre légende rétrospectivement ces portraits ou ces scènes retirés en moyens ou grands formats. Elle imprime de bout en bout le parcours que conclut dans le même ton le film Dolce Vita Africana réalisé par Cosima Spender sur le photographe malien, en 2008.

Le ton a changé entre la première monographie organisée par la Fondation Cartier en 1995 et cette seconde rétrospective signée par le galeriste André Magnin (artisan de sa reconnaissance) et la journaliste Brigitte Ollier (autre grande amie du photographe). Les portraits de studio ou de la jeunesse bamakoise ont intégré l’histoire de la photographie du XXe siècle, et son auteur a reçu les prix les plus prestigieux, dont le Lion d’Or d’honneur pour l’ensemble de sa carrière lors de la 52e édition de la Biennale de Venise. Aujourd’hui, nul besoin de la légitimer si ce n’est de révéler d’autres portraits. L’œuvre peut donc se développer sur fond de « tubes » écoutés à cette époque entre icônes, vintages et tirages modernes inédits d’après des négatifs jamais tirés.

« Malick Sidibé, Mali Twist »,
Fondation Cartier, 261, boulevard Raspail, Paris-14e, www.fondationcartier.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°707 du 1 décembre 2017, avec le titre suivant : La joie de vivre communicative de Sidibé

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque