Samedi 16 novembre 2019

La Dolce Vita - En galerie

Galerie Tornabuoni Art – Paris-3e - Jusqu’au 20 décembre 2017

Par Vincent Delaury · L'ŒIL

Le 22 novembre 2017 - 113 mots

Après avoir consacré de nombreux événements à Milan, Tornabuoni Art inaugure un deuxième parcours dans l’art transalpin à travers les avant-gardes dans la Rome d’après-guerre, le titre de l’expo « La Dolce Vita » se référant non seulement à la période historique des années 1950-1960, mais, bien sûr aussi, au film éponyme de Fellini. Pour l’occasion, cette sélection de grande qualité, étiquetée entre 30 000 et 300 000 euros, dévoile une quarantaine d’œuvres (peintures, sculptures, installations) signées aussi bien par des grands noms de l’art (Burri, Capogrossi, Kounellis, Rotella) que par des plasticiens qui gagnent à être découverts par le public français, tels Renato Mambor, Tano Festa et Giosetta Fioroni. L’ensemble, très classe, est superbe.

« La Dolce Vita, Les avant-gardes dans la Rome d’après-guerre »,
Tornabuoni Art Paris, passage de Retz, 9, rue Charlot, Paris-3e, www.tornabuoni.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°707 du 1 décembre 2017, avec le titre suivant : La Dolce Vita - En galerie

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque