Vendredi 22 novembre 2019

La crise de gouvernance continue au sein du Smithsonian Institute

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 12 juillet 2013 - 217 mots

WASHINGTON (ETATS-UNIS) [12.07.13] - Constance Caplan a démissionné de son poste de présidente du conseil d’administration du Hirshhorn Museum (Smithsonian Institute). Elle explique dans sa lettre de démission les raisons qui l’y ont poussée, en remettant principalement en cause le fonctionnement des organes de gouvernance.

Le Musée Hirshhorn, l’un des 19 musées du Smithsonian Institute à Washington DC, s’enlise dans une crise de gouvernance. Le Washington Post rapporte que Constance Caplan a quitté son poste de présidente qu’elle occupait depuis l’automne 2012, suivant de près le départ de l’ancien directeur Richard Koshalek qui lui a quitté ses fonctions en mai 2013.

Elle dépeint dans sa lettre de démission une image peu flatteuse de la situation au conseil d’administration, au musée, mais aussi au Smithsonian Institute, dénonçant un manque de transparence, de confiance mutuelle, et de bonne foi qui dégradent les conditions de travail et rendent les consensus très difficiles. « Ma décision est basée sur une série d’évènements que j’ai trouvé profondément troublants au cours des derniers mois, et qui m’ont conduite à ne plus vouloir être impliquée ni dans le musée, ni avec le Smithsonian Institute ».

L’ancienne présidente affirme que les autres membres du conseil sont partis pour les mêmes raisons. Le conseil d’administration enregistre avec cette nouvelle démission le septième départ en un an.

Légende photo

Le Smithsonian Institution Building, Washington DC - © Photo Túrelio - 2000 - Licence CC BY-SA 2.5 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque