Mercredi 11 décembre 2019

La belle-fille de Vasarely arrêtée à Chicago

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 1 juillet 2008 - 268 mots

CHICAGO (USA) [01.07.08] – Michèle Taburno-Vasarely, arrêtée le 27 juin, est accusée d’avoir subtilisé des toiles valant plusieurs centaines de milliers de dollars. Elle clame aujourd’hui son innocence et accuse un galeriste, Thomas Monahan, de l’avoir volée.

Michèle Taburno-Vasarely, 61 ans, se retrouve à nouveau mêlée à une affaire de tableaux volés. Elle s’oppose à un galeriste américain, Thomas Monahan : tous deux s’accusent mutuellement de vol de tableaux. Mme Taburno-Vasarely a été arrêtée vendredi 27 juin alors qu'elle déplaçait des toiles de l'entrepôt de M. Monahan vers un autre situé dans le même immeuble. Selon son avocat, Neil Cohen, elle voulait protéger ses biens du marchand d'art, qu’elle soupçonnait d’essayer de vendre des oeuvres sans sa permission. « M. Monahan a tenté d'escroquer d'autres personnes d'autres façons », a-t-il affirmé. De son côté, M. Monahan a déclaré avoir enquêté sur la provenance de ces milliers de toiles entreposées chez lui après avoir entendu parler de l’affaire de la Fondation Vasarely (voir « En savoir plus »). Son avocat, David Melnick, qui a évalué la valeur des oeuvres à 575.000 dollars, aurait interrompu et examiné toutes les transactions effectuées afin de déterminer qui était véritablement propriétaire de toutes ces toiles.

L’ex belle-fille de Vasarely a passé deux jours en détention puis a été relâchée, mais a dû remettre son passeport à un juge de Chicago. Aujourd’hui, ni la justice française ni la justice américaine n’ont été en mesure de décider si les œuvres retrouvées dans l’entrepôt appartiennent à l’un ou à l’autre des protagonistes, ni s’il se trouve parmi elles des œuvres disparues de Vasarely. (source : AFP)

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque