Vendredi 22 novembre 2019

Jules Adler

L'ŒIL

Le 22 novembre 2017 - 104 mots

Le Musée des beaux-arts de Dôle offre de redécouvrir le travail de ce peintre naturaliste franc-comtois, dont la peinture, dédiée au monde ouvrier, s’inscrit dans le contexte socio-culturel et politique de la Troisième République.

 

1865
Naissance à Luxeuil-les-Bains
1884
Entre à l’École des beaux-arts de Paris après avoir fréquenté l’académie Julian
1903
Participe à la création du Salon d’automne à Paris
1914
Chargé d’une mission artistique à Verdun, dont il rapportera de nombreux dessins et des photographies
1944
Est envoyé au camp de Drancy
1952
Jules Adler décède à Nogent-sur-Marne (94)
2017
Première grande exposition, reconnue d’intérêt national, au Musée des beaux-arts de Dôle

« Jules Adler, peintre sous la IIIe République »,
jusqu’au 11 février 2018. Musée des beaux-arts de Dôle, 85, rue des Arènes, Dôle (39). Ouvert tous les jours de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h sauf dimanche matin et lundi. Commissaires : Amélie Lavin, Vincent Chambarlhac et Bertrand Tillier. www.musees-franchecomte.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°707 du 1 décembre 2017, avec le titre suivant : Jules Adler

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque