Journées européennes des métiers d'art : des savoir-faire d'exception à l'honneur pendant trois jours

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 31 mars 2016 - 589 mots

PARIS [30.03.16] - Plumassier, marqueteur, ferronnier, souffleur de verre: ces savoir-faire d'exception sont à l'honneur de vendredi à dimanche pour les 10e Journées européennes des métiers d'art, avec des expositions, circuits et portes ouvertes d'ateliers.

La 10e édition de cette manifestation, créée en France à l'initiative des pouvoirs publics, sera placée sous le thème "Métiers d'art, gestes de demain". Dix-neuf pays européens participent cette année à ces journées.

En France, les quelque 280 métiers d'art ont récemment été reconnus par la loi comme appartenant "au champ de la création artistique". Au total quelque 38.000 entreprises travaillent dans ce secteur et génèrent un chiffre d'affaires de 8 milliards d'euros, selon le syndicat de la profession, Ateliers d'Art de France.

Pendant ces trois jours, quelque 8.500 événements sont prévus dans tout le pays.

Au Palais de Tokyo à Paris, l'univers des métiers d'art sert de décor à une scène de crime. Le visiteur est invité à jouer les détectives dans une exposition en forme de Cluedo, "Double Je", jusqu'au 16 mai.

Deux artisans d'art rivaux, un meurtre, un cadavre introuvable: chaque objet présenté est une oeuvre d'art ou de design et constitue un indice de cette intrigue imaginée par l'auteur de polars Franck Thilliez. L'arme du crime est une dague en acier damassé, dont le manche est un moulage de vertèbres de serpent, réalisée par le coutelier Jean Noël Buatois.

L'exposition présente aussi une moto ornée par le plumassier Maxime Leroy, ou des photographies de Jorge Molder décorées par une brodeuse, Capucine Herveau.

Également dans une approche ludique, le Château de Canon (Calvados) a lancé un jeu sur tablettes et smartphones, "les Gardiens du savoir", pour initier le jeune public à la découverte d'une trentaine de métiers d'art, de l'ébéniste au maçon en passant par le chapelier. Le but: réparer un objet mystérieux, le nocturlabe.

-Céramiques et impression 3D-

Au Musée des Arts décoratifs à Paris, "l'Empreinte du geste" met à l'honneur jusqu'au 3 avril le parcours de 18 créateurs. Parmi eux, le tourneur sur bois Pascal Oudet qui travaille le chêne comme de la dentelle. Ou le taxidermiste Mathieu Miljavac, qui veut "remettre en question les stéréotypes" en faisant des pigeons des oeuvres d'art.

Autre savoir-faire d'exception représenté, l'héliogravure, technique du 19e siècle permettant le transfert d'une image sur une plaque de cuivre par l'intermédiaire de gélatine photosensible. Ce métier d'art n'est plus pratiqué en France que par un seul atelier, celui de Fanny Boucher, Hélio'g.

Ces trois jours seront l'occasion pour les artisans d'ouvrir les portes de leurs ateliers partout en France, notamment ceux du Viaduc des Arts dans le 12e arrondissement parisien. L'ébéniste Hervé Delumeau invitera le public à réaliser une fresque à partir de chutes de bois plaqués, tandis que Jeremy Maxwell Wintrebert fera au Four des démonstrations de verre soufflé.

Des expositions sont aussi prévues à l'Institut National des Métiers d'Art (INMA), qui présentera notamment des créations de professionnels canadiens, ainsi qu'aux Ateliers de Paris, structure municipale destinée à soutenir et accompagner les artisans d'art, designers et créateurs de mode.

Ailleurs en Europe, ces journées sont également marquées par des expositions, ateliers portes ouvertes et conférences comme à Andenne en Belgique, où le public pourra assister à la création de céramiques par impression 3D. A Venise, des artisans verriers de Murano feront des démonstrations de leur savoir-faire.

Des séances de tissage et de peinture sur soie auront lieu au Musée du Costume de Madrid (Museo del Traje) tandis qu'à Berlin, une cinquantaine de créateurs parisiens et berlinois exposeront leurs oeuvres au Musée des arts décoratifs (Kunstgewerbemuseum).

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque