Vendredi 6 décembre 2019

Gunnar Kvaran sera le commissaire de la Biennale de Lyon 2013

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 10 janvier 2012 - 301 mots

LYON [10.01.12] – L’Islandais Gunnar Kvaran assurera le commissariat de la Biennale de Lyon 2013. L’édition 2011 a attiré en 3 mois et demi plus de 200 000 visiteurs.

Après les bilans mitigés des précédentes manifestations, la 11e édition, qui se tenait du 15 septembre 2011 au 31 décembre 2011, avait misé sur une programmation dense orientée sur l’international. Elle semble avoir retrouvé un peu de lustre puisqu’avec plus de 200 000 visiteurs, la fréquentation est en hausse de 20 % par rapport à la dernière exposition en 2009 (165 000) dont une forte proportion de jeunes : 37 % du public avait moins de 26 ans.

La fréquentation est cependant inférieure à celle du « Monumenta » d’Anish Kapoor (277 000 visiteurs du 11 mai au 23 juin 2011) et de la Biennale de Venise (440 000 visiteurs du 4 juin au 27 novembre 2011)

Conçue par la commissaire argentine Victoria Noorthoorn, l’exposition avait pour titre « Une terrible beauté est née ». Naviguant entre paradoxes, contradictions et ambivalences, le thème s’engageait dans une réflexion sur le présent et l’imaginaire. Sur un espace de 14 000 m², 78 artistes de 25 pays différents étaient invités à exposer leurs œuvres. Après l’importance de l’Asie lors des deux biennales précédentes, cette année, l’Amérique latine était à l’honneur (un tiers des artistes).

Le directeur artistique Thierry Raspail a annoncé que la Biennale de Lyon de 2013 sera organisée par Gunnar Kvaran, directeur du Musée Astrup Fearnley (Oslo), qui connaît déjà bien l’univers des biennales. Il a notamment été plusieurs fois commissaire du pavillon islandais de la Biennale de Venise entre 1984 et 1990 et co-commissaire de la Biennale de Moscou de 2007. Il a obtenu en 1986 un doctorat en histoire de l’art à l’université d’Aix en Provence.

En savoir plus :

Présentation du catalogue de l'édition 2011 de la Biennale de Lyon, « Une terrible beauté est née ».

Légende photo

L'une des installations montrées lors de la dernière édition de la Biennale de Lyon : Robert Kusmirowski, Stronghold, 2011, installation à la Sucrière. © Photo : Blaise Adilon.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque