Mercredi 20 novembre 2019

Google et Hachette Livres s’engagent dans la numérisation

lejournaldesarts.fr

Le 1 août 2011 - 255 mots

PARIS [01.08.11] – En six ans, Google a numérisé 12 millions de livres, parfois sans l’autorisation des éditeurs et des auteurs. Il s’apprête à en numériser 50 000 de plus, mais cette fois avec l’accord d’Hachette Livres.

En novembre 2010, Google et Hachette signaient un protocole d’accord pour la numérisation de livres édités en langue française et devenus commercialement indisponibles. L’idée était que Google puisse scanner et exploiter les oeuvres choisies par Hachette dans son fond et celui de ses maisons d’édition. Google ayant accepté de respecter le droit d’auteur et de solliciter l’autorisation de l’éditeur pour toute numérisation, cet accord a été conclu de manière définitive en juillet 2011.

50 000 oeuvres régies par le droit d’auteur français sont concernées par cette numérisation, des écrits littéraires, des publications universitaires et des ouvrages de référence surtout. Ce qui au total représente 70% des livres édités par Hachette. Une fois les livres scannés, Google pourra les distribuer sous forme de livres électroniques ou imprimés. Une copie numérique de chaque oeuvre sera remise à Hachette ainsi qu’un inventaire des numérisations effectuées par Google.

Hachette souhaite que les institutions publiques puissent bénéficier de cette opération. Google espère quant à lui qu’une telle coopération puisse être étendue à d’autres éditeurs français. En attendant, la société américaine fait l’objet de nombreuses poursuites judiciaires, en France notamment, pour avoir procédé à la numérisation de 8,5 millions d’ouvrages en abusant du droit de citation. Google aurait obtenu l’autorisation des éditeurs pour 2 millions d’ouvrages seulement sur les 12 millions numérisés depuis 2005.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque