Vendredi 22 novembre 2019

Évreux (27)

Georges d’Amboise, un cardinal en majesté

Musée d’art, histoire et archéologie - Jusqu’au 22 octobre 2017

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 2 octobre 2017 - 316 mots

Oubliez ce que vous pensiez savoir sur les prémices de la Renaissance française ! Le Musée d’Évreux remet les pendules à l’heure et braque les projecteurs sur une personnalité décisive mais trop peu connue de cette période charnière : le cardinal Georges d’Amboise.

Éminent prince de l’Église, collectionneur et mécène averti, le prélat peut en effet se targuer d’avoir été l’un des tout premiers promoteurs de la Renaissance dans la France. Ébahi par ce style nouveau qu’il découvre lors des guerres d’Italie, le cardinal l’introduit en France en transformant son fief normand de Gaillon en laboratoire esthétique où travaillent de concert de brillants artistes venus des deux côtés des Alpes, dont Michel Colombe et Andrea Solario pour ne citer que les plus illustres. Œuvre d’art totale, le château se pare alors de magnifiques décors peints et sculptés, et abrite de beaux tableaux de chevalet et surtout le saint des saints : la bibliothèque. En effet, Georges d’Amboise forge en un temps record, grâce à son entregent et à son flair, une collection extrêmement précieuse. Un fonds riche de plus de deux cents manuscrits, capable de rivaliser avec la librairie royale. On sait d’ailleurs que cette collection, célèbre et admirée déjà de son vivant, avait totalement ébloui Louis XII et Anne de Bretagne lors de leur visite en 1508. C’est toute cette aventure passionnante et pourtant confidentielle qui se dévoile pour la première fois dans une formidable exposition qui redonne vie à l’intense foyer culturel qu’a constitué Gaillon, château mythique, hélas en grande partie démantelé après la Révolution. Véritable festival de manuscrits, plus beaux les uns que les autres, cette manifestation est une occasion rare d’admirer, entre autres, de superbes pièces de Jean Pichore et un luxueux bréviaire provenant de la Bibliothèque apostolique vaticane. Cette exposition, qui fera date, mérite aussi le détour pour sa réunion d’œuvres provenant du site, notamment de remarquables fragments de sculpture monumentale.

« Une Renaissance en Normandie. Le cardinal Georges d’Amboise, bibliophile et mécène »,
Musée d’art, histoire et archéologie, 6, rue Charles-Corbeau, Évreux (27), www.evreux.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°705 du 1 octobre 2017, avec le titre suivant : Georges d’Amboise, un cardinal en majesté

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque