Samedi 7 décembre 2019

commissaire

Stéphanie Moisdon Tremblay à Francfort

L'ŒIL

Le 1 mai 2002 - 109 mots

Reconnue pour ses divers commissariats d’expositions en France dont la très controversée « Présumé innocent » au CAPC de Bordeaux, Stéphanie Moisdon Tremblay exporte désormais son savoir faire à l’étranger puisqu’elle figure parmi les curateurs de la 4e biennale Manifesta. Une première en soi pour cette jeune manifestation qui a été créée il y a presque une dizaine d’années par un pool d’opérateurs anglo-saxons et qui se déroule cette année à Francfort. Après avoir débuté en se faisant une spécialité de l’art vidéo, Stéphanie Moisdon Tremblay n’en est pas moins attentive aux autres champs de la création et devrait, nul n’en doute, participer activement à la réussite de l’événement.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°536 du 1 mai 2002, avec le titre suivant : Stéphanie Moisdon Tremblay à Francfort

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque