Mercredi 21 février 2018

Questions à... Pierre-Yves Le Pogam

Commissaire de l’exposition

L'ŒIL

Le 19 mai 2009

Qu’est-ce qu’un retable ?
La définition n’est pas toujours évidente. Lorsque nous parlons de retable, nous pensons d’abord à une peinture ou à un objet compliqué, du type du polyptyque à panneaux. Or un retable n’est pas forcément cela. C’est simplement, comme son nom l’indique, du latin retro tabula, un panneau qui se trouve à l’arrière de l’autel.

Quand apparaissent les premiers retables eu Europe ?
Les sources textuelles, mais aussi le petit nombre de pièces conservées, témoignent de leur apparition approximative seulement autour de l’an mil. C’est-à-dire après mille ans de christianisme !

Quel est alors leur rôle ?
Paradoxalement, le retable ne sert à rien, en ce sens qu’il n’a pas d’utilité courante. Le retable est adventice, il est accessoire au culte. Cette affirmation est évidemment contraire aux idées reçues sur  l’art médiéval, qui est souvent considéré comme étant avant  tout utilitaire.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°614 du 1 juin 2009, avec le titre suivant : Questions à... Pierre-Yves Le Pogam

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque