Lundi 10 décembre 2018

hôtel de ville

Paris redore son blason

Par Bénédicte Ramade · L'ŒIL

Le 1 octobre 2000 - 267 mots

Égocentrisme à peine voilé pour cette exposition organisée par les services culturels de la Ville de Paris sur le thème du paysage parisien du XVIIe siècle à nos jours. Mais aussi une leçon d’histoire, celle de la cité, celle de la peinture enfin et du genre paysager en particulier. Un parcours chronologique en quelque 150 œuvres (55 huiles et 95 œuvres sur papier) qui montrent que Paris est devenu un motif à part entière avec la Seine en point d’orgue. Avant le Grand Siècle, cette ville resserrée autour de l’Île de la Cité sert surtout de décor avant de devenir, sous l’impulsion d’Henri IV, le symbole de la monarchie toute puissante. Les représentations incarnent alors cette glorification du pouvoir au-delà du réalisme, célébré au même moment par la peinture hollandaise ou flamande. Des visions idylliques qui écartent toute misère d’un ensemble urbain qu’on décrit pourtant volontiers comme chaotique, sombre et violent. Un aspect paisible et ordonné que les gravures et les vedute entretiendront, jusqu’au début du XIXe siècle, la fidélité topographique en plus. L’arrivée de la photographie et de son « objectivité » modifiera notablement la peinture de paysage. Paris échange alors l’éternité au profit de l’instant cher aux impressionnistes dont les œuvres se font aussi l’écho de la modernité et du progrès. L’artiste cherche de plus en plus à rendre l’atmosphère parisienne et en donne une interprétation toute subjective comme l’atteste la présence dans l’exposition de Fernand Léger et Nicolas de Staël. Mais que l’on se rassure, même au bord de l’abstraction, Paris reste toujours Paris !

PARIS, Hôtel de Ville, Salle Saint-Jean, jusqu’au 17 décembre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°520 du 1 octobre 2000, avec le titre suivant : Paris redore son blason

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque