Mercredi 19 décembre 2018

Nadar fait la une

L’exposition triomphe à New York

Le Journal des Arts

Le 1 juillet 1995 - 336 mots

L’exposition Nadar, inaugurée le 14 avril au Metropolitan Museum of Art, a reçu de la part des journaux et des télévisions américains, un accueil qu’on croyait réservé à des stars telles que Richard Avedon ou Annie Leibovitz.

NEW YORK - Organisée conjointement avec le Musée d’Orsay, où elle a été présentée l’été dernier (lire JdA n° 4, juin 1994), l’exposition Nadar a été saluée unanimement par la presse new-yorkaise : le New York Observer, le Village Voice, le New York Magazine, ou encore le New York Times qui lui a consacré deux articles, dont un en première page de sa section "Arts". D’une façon révélatrice, les articles du Times, du Voice et de l’Observer n’étaient pas signés par les spécialistes en photographie habituels, mais par les critiques d’art de ces journaux.

Le Los Angeles Times ou le San Francisco Chronicle ont même dépêché leurs correspondants. Des titres nationaux comme Newsweek, Smithsonian, Vogue, Mirabella, ou Town and Country, ont couvert l’événement, tandis que John Updike signait un texte dans le New York Review of Books et que CNN diffusait une émission commentée par le directeur du Metropolitan Museum, Philippe de Montebello en personne. En un mot, Nadar est devenu un "must".

La manifestation ne fera pas d’autre étape aux États-Unis, et il faudra sans doute attendre longtemps avant d’en revoir une semblable, étant donné la rareté des tirages (un ou deux par photo) et leur fragilité. Depuis le 14 avril, le Met ne désemplit pas. En un mois, 50 000 personnes ont déjà découvert l’exposition, ce qui pourrait donner, pour le 9 juillet, date à laquelle l’exposition fermera ses portes, un total d’environ 140 000 visiteurs.

À titre de comparaison, une autre exposition de photographies françaises du XIXe siècle, consacrée aux paysages d’Édouard Baldus, avait été vue par 90 000 amateurs à l’automne 1994. Le succès de cette dernière exposition est révélateur de l’attrait toujours croissant qu’exerce la photographie sur les collectionneurs et les conservateurs.

NADAR. LES ANNÉES CRÉATRICES, 1854-1860, Metropolitan Museum, New York, jusqu’au 9 juillet.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°16 du 1 juillet 1995, avec le titre suivant : Nadar fait la une

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque