Art moderne

Lausanne (Suisse)

Maurice Denis en quête de sens

Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne (MCBA) - Jusqu’au 16 mai 2021

On connaît surtout de Maurice Denis les décors muraux réalisés in situ pour des églises ou des lieux publics parisiens comme le théâtre des Champs-Élysées ou le Palais de Chaillot.

Dans cette exposition du Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne, organisée avec le Musée d’Orsay, c’est de sa première période artistique, qui court de 1888 à la Première Guerre mondiale dont il est question. La surprise dans cette présentation vient de la diversité des influences et des expressions dont Denis fait montre dans ces années florissantes, à cheval entre le XIXe et le XXe siècle : si le symbolisme imprègne ses premières œuvres, le langage floral et décoratif de l’Art nouveau est également très présent. Le cloisonnage des formes et des figures évoque tant l’art du vitrail que celui de l’estampe japonaise, auquel Denis est réceptif comme de nombreux artistes de sa génération. On lit aussi dans ses expérimentations plastiques la trace de l’esprit de Paul Gauguin qui lui inspire un Christ vert réduit à un aplat de couleur en forme de croix, et l’héritage de Paul Cézanne – auquel il dédie un immense tableau, Hommage à Cézanne. Son adhésion au mouvement des Nabis aux côtés de Bonnard et Vuillard, enfin, est déterminante, notamment en termes de coloris. Loin d’accoler ces références comme un patchwork, Maurice Denis élabore au fur et à mesure, comme le montre l’exposition, un propre langage artistique, un « nouveau classicisme », qui naît de sa confrontation avec les fresques de la Renaissance italienne : la part décorative y est essentielle, et l’utilisation des coloris, souvent pastel, audacieuse. La troisième et dernière salle, qui est consacrée aux premiers décors que Denis réalise pour des particuliers, illustre ce tournant majeur dans son parcours. Cette quête formelle et incessante de Denis est sous-tendue par un thème quasiment unique, la foi chrétienne, même dans des représentations profanes. Avec cette exposition didactique, la première consacrée au peintre depuis cinquante ans en Suisse, Maurice Denis apparaît plus que jamais en quête de sens, formelle comme existentielle.

« Maurice Denis. Amour »,
MCBA, place de la Gare, 16, Lausanne (Suisse), www.mcba.ch

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°744 du 1 juin 2021, avec le titre suivant : Maurice Denis en quête de sens

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque