Mercredi 21 février 2018

Martin Parr - Détonant cocktail luxembourgeois

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 6 août 2007

Inscrite au programme des manifestations de « Luxembourg et grande région, Capitale européenne de la culture 2007 », l’exposition « Assorted Cocktail », conçue par Martin Parr, est l’occasion d’une double découverte. D’une part, celle du lieu qui l’accueille : la Rotonde 1, l’un des deux anciens ateliers de réparation de locomotives du XIXe siècle, lieu central de Luxembourg 2007. De l’autre, celle d’un aperçu rétrospectif de l’œuvre du photographe britannique, agrémentée d’une série de dix nouvelles images réalisées tout spécialement pour l’occasion.

Né en 1952, originaire d’Epsom en Grande-Bretagne, Martin Parr s’est très tôt consacré à la photographie, encouragé par son grand-père, lui-même grand amateur de ce genre d’art. D’emblée, l’artiste affirme un style original qui penche du côté d’une forme à la fois documentaire et sociologique visant à rendre compte au plus près du mode de vie des Anglais.

Sa façon particulière de se saisir du réel, dans un raccourci sensible et objectif, sans ambages, ni emphase, inaugure une manière qui a fait fortune depuis lors auprès d’un grand nombre de photographes. Ses images de vacanciers d’une station balnéaire populaire, publiées dans The Last Resort en 1986, en disent long sur la crise que traverse l’Angleterre du début de l’ère Thatcher.
Par la suite, Martin Parr – qui rejoint l’agence Magnum en 1994, avec la collaboration de laquelle l’exposition a été réalisée – déplace son angle de vue et l’élargit à la découverte du reste du monde, tout en focalisant son intérêt sur l’économie touristique et sa dérisoire absurdité. Dans Small World – titre en 1995 de l’un de ses ouvrages cultes –, l’artiste dénonce le tourisme de masse. Ses images montrent comment les victimes de ce qui s’avère une terrible arnaque s’imaginent aller à la rencontre d’autres cultures alors même qu’elles se heurtent au phénomène d’homogénéisation de la planète.
Au tournant du siècle, après s’en être pris au thème de l’Autoportrait, sorte de réflexion sur la sacralisation de l’individualisme dans nos sociétés contemporaines, Martin Parr s’est intéressé aux mondes du cinéma, de la mode et de la publicité. Tout comme le regard qu’il leur porte, mélange d’attraction, de curiosité et de critique sociale, celui qu’il a jeté sur la capitale du Luxembourg ne manque ni de chaleureuse ironie ni d’irrésistible empathie.

« Martin Parr/Assorted Cocktail », La Rotonde 1, 62 rue de Bonnevoie, 1260 Luxembourg, tél. 00 352 26 88 2007, www.luxembourg2007.org, jusqu’au 8 avril 2007.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°588 du 1 février 2007, avec le titre suivant : Martin Parr - Détonant cocktail luxembourgeois

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque