Samedi 17 novembre 2018

Marseille, rive gauche

L'ŒIL

Le 1 octobre 2003 - 369 mots

Marseille, ville des flux et de la lumière depuis vingt-cinq siècles, a inspiré à Sylvie Buisson une étonnante exposition au musée du Montparnasse. « Paris-Marseille » invite les visiteurs à saisir la réciprocité du lien artistique qui a pu unir la capitale et le port phocéen entre 1850 et 1950.
D’un côté, Paris est le lieu qui assied définitivement la réputation des natifs de Marseille ; de l’autre, Marseille est un passage obligé pour les peintres parisiens désireux de se familiariser avec les lumières du sud. C’est au rythme de ce mouvement de balancier que l’on pourra découvrir à la fois les plus grandes œuvres de petits maîtres inconnus et les insolites compositions de glorieux génies. De la Canebière, des rues ou des environs sauvages de la cité, des peintres aujourd’hui ignorés tels que René Seyssaud, Charles Camoin ou Augustin Carrera ont tiré des univers contrastés, tantôt enflammés, proches des fauves, tantôt terreux, énigmatiques, à l’image du mystérieux Quai de la Fraternité d’Augustin Grass Mick. Au fil des artistes et des époques, la visite ressemble à une délicieuse flânerie. Ce pourrait être par exemple La Femme au bonnet vert de Manuel Ortiz de Zarate ou Marins et Prostituées, magnifique aquarelle d’Henri Epstein.
Des perles potentielles qui cohabitent – il faut l’avouer – avec quelques toiles infiniment plus faibles, mais dont on s’amusera à penser qu’elles furent les fruits d’amis voire de modèles à suivre pour des peintres désormais révérés.
De façon plaisante, les œuvres de ces artistes majeurs sont ici en décalage avec l’idée habituelle qu’on se fait de leur style : la Vue de Martigues que signa Picabia à dix-sept ans n’est pas sans rappeler la touche de Monet ; La Forêt de pins de Derain confine au classicisme sage et apaisé ; un Portrait de femme de Modigliani daté de 1900 s’apparente étrangement à un froid visage expressionniste.
Blaise Cendrars écrivait naguère : « Marseille est une ville selon mon cœur » ; avec sa diversité, ses curiosités et ses jolies surprises, cette exposition nous dit sans doute mieux pourquoi.

« Paris-Marseille », PARIS, musée du Montparnasse, 21 avenue du Maine, XVe, tél. 01 42 22 91 96, 27 juin-12 octobre. 120 peintures et dessins de 75 artistes.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°551 du 1 octobre 2003, avec le titre suivant : Marseille, rive gauche

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque