Dimanche 18 novembre 2018

musée

Les secrets de la Sérénissime

L'ŒIL

Le 1 décembre 2002 - 360 mots

Pourquoi aller à Bonn pour découvrir l’intérieur des palais vénitiens ? Le pari de l’exposition qui a lieu à la Kunsthalle de l’ancienne capitale fédérale allemande est justement de réunir des œuvres d’art antiques, médiévales et modernes, dispersées un peu partout en Europe, en tentant de recréer leur milieu originel. Les recherches menées dans le domaine de l’histoire des collections ont apporté leur pierre angulaire à la connaissance de l’histoire de l’art, notamment en permettant de mieux saisir le contexte de la création et de la réception des œuvres. Dans ce domaine où se rejoignent l’histoire du goût, l’histoire sociale, politique voire familiale, les documents sont souvent épars et peu locaces, surtout plusieurs centaines d’années après la dispersion de telle ou telle collection. Si l’analyse historique est ardue, le risque de l’exposition est encore plus grand. Lorsque les collections sont finalement reconstituées sur le papier, il faut encore franchir un grand pas pour parvenir à les assembler à nouveau pour donner une idée de ce qu’elles furent. Cette exposition, accompagnée d’un excellent catalogue, comblera à la fois amateurs et spécialistes. Le plaisir de la visite dans quelques grandes galeries vénitiennes reconstituées, comme la Tribuna du palazzo Grimani est fondé sur la science la plus pointue dans ce domaine. « Venezia ! » propose une promenade à travers l’histoire, des trésors d’églises aux bibliothèques, des galeries d’antiques et des cabinets de curiosités aux collections de peintures du XVIe siècle et du XVIIe siècle. Lieu privilégié de rencontres artistiques, Venise a été, depuis ses origines, au confluent du Nord et du Sud, de l’Orient et de l’Occident, puis devint au XVIIIe siècle une étape importante du Grand Tour. Le climat historique et artistique de la ville lui confère une place à part et renforce son pouvoir de fascination. De Dürer qui y séjourna à Giorgione et Titien qui témoignent de ce monde raffiné d’amateurs d’iconographies complexes, puis à Canaletto et Guardi qui donnent une vision renouvelée de la lagune, pour terminer avec Fortuny, le dernier prince des arts vénitiens, cette exposition présente 350 pièces de grande qualité

BONN, Kunst-und Ausstellungshalle der Bundesrepublik Deutschland, Friedrich-Ebert-Allee 4, tél. 228 9171 0, 27 septembre-12 janvier.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°542 du 1 décembre 2002, avec le titre suivant : Les secrets de la Sérénissime

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque