Lundi 10 décembre 2018

Les prothèses de Perez

Le jeune créateur invité à Strasbourg

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 7 novembre 1997 - 226 mots

Le Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg propose cet automne la première grande exposition personnelle de Javier Perez, un jeune artiste de 29 ans né à Bilbao.

STRASBOURG. Un peu plus d’un an seulement après ses premières expositions personnelles à la galerie Chantal Crousel à Paris et à La Fundacion de Bilbao, Javier Perez présente une vingtaine de ses œuvres au Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg. Il est rare qu’une telle institution donne ainsi carte blanche à un jeune artiste, surtout dans un espace aussi vaste que celui de l’Ancienne Douane. Perez travaille à partir du (ou de son propre) corps, pour lequel il développe un ensemble d’objets prothésiques. Ses Sacs à dos anatomiques ont la forme du buste d’un homme ou de celui d’une femme, tandis que Dialogue est constitué de deux torses de cuir qui se rejoignent au niveau des bras. L’œuvre prend ainsi naissance de la tête à la main, passant du concept à sa réalisation matérielle en crin de cheval, cuir, intestins de vache séchés, latex ou silicone. Questionnant le fondement de la dichotomie inté­rieur/extérieur, il s’attache à la mise en forme de la pensée et à une certaine sublimation de la matière organique.

JAVIER PEREZ, jusqu’au 8 fé­vrier 1998, Ancienne Douane, 1A rue du Vieux Marché-aux-Poissons, 67000 Strasbourg, tél. 03 88 52 50 00, tlj 11h-18h30, jeudi 11h-22h.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°47 du 7 novembre 1997, avec le titre suivant : Les prothèses de Perez

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque