Les Brèves:Le Musée Picasso de Barcelone, Serge Poliakoff, Cindy Sherman...

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 janvier 1996

Le Musée Picasso de Barcelone propose une exposition intitulée "Picasso y Els Quatre Gats", jusqu’au 11 février. Organisée par Maria Teresa Ocaña, elle regroupe des œuvres de jeunesse du peintre : de 1898, année où l’artiste commence à participer à la vie culturelle et artistique catalane, à 1904, fin de sa période bleue.

La première exposition de Picasso s’était tenue, en février 1900, au restaurant "Els Quatre Gats", lieu de rencontre des intellectuels catalans et des peintres de l’avant-garde, tels que Casas et Rusiñol. L’exposition présente des œuvres appartenant aux collections permanentes, ainsi qu’à des collections publiques et privées du monde entier, dont le Metropolitan Museum de New York et le Musée Picasso de Paris.

Serge Poliakoff a les honneurs d’une rétrospective à la Fondation Dina Vierny-Musée Maillol, à Paris, jusqu’au 30 mars. Celle-ci présente quarante huiles et trente gouaches – un aspect méconnu du travail de l’artiste –, ainsi que la reconstitution de l’atelier du peintre, mort en 1969. Première grande exposition parisienne depuis la rétrospective que lui a consacré le Musée national d’art moderne en 1970, elle présente notamment la collection des œuvres de Poliakoff appartenant à Dina Vierny, dont une part importante était restée inédite.

L’amitié qui unissait l’ancien modèle de Maillol au peintre, tous deux d’origine russe, remontait à 1951, année où Dina Vierny avait organisé une exposition Poliakoff dans sa galerie de la rue Jacob. Cet ensemble est complété par quelques tableaux majeurs prêtés par Alexis Poliakoff, le fils de l’artiste, et d’autres en provenance de collections publiques (Musée national d’art moderne, Musées de Grenoble et de Nantes) et privées.

Cindy Sherman est consacrée à travers une première rétrospective présentée jusqu’au 25 février au Musée des beaux-arts de Lucerne (Suisse). 120 photographies retracent son parcours entre 1975 et 1995, avec beaucoup d’images peu connues et de récents travaux exposés pour la première fois à New York au début de l’année dernière. Cette artiste américaine réalise uniquement des autoportraits qui par leur mise en scène stigmatisent les stéréotypes imposés aux femmes.


La Mission du Patrimoine photographique consacre deux expositions à Roger Parry et Maurice Tabard . Décorateur et dessinateur de formation, le premier a tout d’abord travaillé pour le grand magasin Le Printemps et pour Gallimard. L’essor de la publicité et sa rencontre avec Maurice Tabard – ancien élève de l’Institut de photographie de New York – l’incitent à se tourner vers la photographie. Parry devient l’assistant du second avant de développer une recherche personnelle.

Les deux compères multiplient alors les expérimentations, avec une prédilection pour des œuvres oniriques et un questionnement du médium photographique, la vitalité de Tabard s’opposant toutefois à l’économie de Parry.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°21 du 1 janvier 1996, avec le titre suivant : Les Brèves:Le Musée Picasso de Barcelone, Serge Poliakoff, Cindy Sherman...

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque