Lundi 10 décembre 2018

Léonard sculpteur

À Rotterdam, l’unique sculpture donnée à Vinci

Le Journal des Arts

Le 1 janvier 1996 - 352 mots

La pièce maîtresse d’une exposition présentée à la Kunsthal de Rotterdam suscite quelques interrogations : le Christ jeune homme serait l’unique sculpture connue de la main de Léonard de Vinci.

ROTTERDAM - La Kunsthal, renommée pour ses expositions grand public comme "L’art en boules : décorations de sapins de Noël par des artistes" ou "Jimi Hendrix en Hollande", propose une exposition consacrée à Léonard de Vinci, qui réunit pour l’essentiel des maquettes exécutées d’après les dessins de l’artiste, des copies dues à des artistes européens contemporains, des fac-similés et des présentations multimédias.

L’exposition a déjà été montrée pour partie en Suède et en Allemagne, mais une œuvre, exposée seulement aux Pays-Bas, retient particulièrement l’attention. Il s’agit d’un buste du Christ jeune homme en terre cuite, qui a fait surface en 1924 lorsque l’artiste Louis Gallaudt l’acheta dans un couvent du sud de l’Italie. Mis en vente par Sotheby’s à Londres, le 11 dé­cembre 1931, il fut alors acquis par la famille romaine Agglietti, apparentée aux Gallaudt.

Cette œuvre a été attribuée à Vinci en 1931, mais un certificat établi en 1938 par Adolfo Venturi a opté pour Verrochio. Toutefois, Venturi considérait que le buste avait été exécuté "à l’époque où le jeune Vinci travail­lait auprès de Verrochio, et sans doute avec l’aide de cet élève de génie".

En 1952, le buste était présenté dans le cadre de l’exposition du cinquième centenaire de Vinci, organisée à Bologne par Carlo Pedretti, l’un des plus grands spécialistes de l’artiste, aujourd’hui directeur du Armand Hammer Institute for Leonardo Studies de l’université de Californie à Los Angeles. Depuis, de nombreuses publications de Pedretti ont donné l’œuvre à Vinci.

En outre, les recherches du professeur Martin Kemp, l’un des éminents spécialistes britanniques de Vinci, ont conclu que la sculpture avait été exécutée entre 1350 et 1550, grâce à une analyse par thermoluminescence. Martin Kemp a aussi relevé des similitudes stylistiques – en particulier dans le traitement de la chevelure – entre la sculpture et divers dessins de l’artiste.

LÉONARD DE VINCI : inventeur, savant, artiste, Kunsthal, Westzeedij, 341, Rotterdam, jusqu’au 17 mars. Ouvert du mardi au samedi de 10h à 17h.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°21 du 1 janvier 1996, avec le titre suivant : Léonard sculpteur

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque