Dimanche 16 décembre 2018

Lausanne (Suisse)

Le souffle de la montagne

Musée de l’Élysée jusqu’au 30 avril 2017

Par Christine Coste · L'ŒIL

Le 17 février 2017 - 292 mots

La photographie de montagne est un sujet d’étude que mène depuis plusieurs années Daniel Girardin, conservateur au Musée de L’Élysée.

Il est d’ailleurs à l’origine de sa collection, l’une des plus importantes en Europe, avec près de quatre mille tirages, des débuts du médium à nos jours. Aussi, pour clore ses trente et une années passées au sein de l’établissement, le conservateur a-t-il choisi pour thème de sa dernière exposition les différentes formes de représentation du paysage de haute montagne auxquelles le médium a donné naissance depuis son invention. Car, étrangement, elles n’ont donné lieu à aucune exposition ni ouvrage sur le sujet, où que ce soit. En prenant les Alpes pour focus, Daniel Girardin ouvre donc une première voie jalonnée de panoramas grandioses de sommets ou de glaciers, de parois vertigineuses et de nuages, d’auteurs illustres ou moins connus, anciens, modernes ou contemporains, cohabitant à merveille. Au traitement chronologique que pourrait engager une histoire de la photographie de montagne, le conservateur a en effet préféré privilégier l’approche des stratégies formelles utilisées par les photographes pour réaliser leur prise de vue : de la frontalité, verticalité des parois, matérialité de la roche, aux différentes approches de la silhouette légendaire du Cervin et vues aériennes des Alpes enneigées. « La photographie de montagne, contemporaine de sa découverte et de sa conquête, ne peut être dissociée des difficultés et dangerosités multiples de l’exercice », rappelle Daniel Girardin. « Dès le début, les défis esthétiques et artistiques se sont doublés de défis techniques (lourdeur et fragilité du matériel, lumière trop intense) induisant des qualités physiques et morales élevées. » Les photographies d’Auguste-Rosalie Bisson, de Frédéric Boissonnas ou d’Émile Gros en témoignent, tandis que celles de Balthasar Burkhard, Jacques Pugin ou Maurice Schobinger font écho au renouvellement du genre grâce au numérique.

« Sans limite. Photographies de montagne »

Musée de l’Élysée, 18, avenue de L’Élysée, Lausanne (Suisse), www.elysee.ch

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°699 du 1 mars 2017, avec le titre suivant : Le souffle de la montagne

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque