Mercredi 21 février 2018

Le musée d’Éric Coatalem

Par Armelle Malvoisin · L'ŒIL

Le 11 septembre 2007

Éric Coatalem, antiquaire du faubourg Saint-Honoré, est un passionné, un chineur infatigable de chefs-d’œuvre en peinture. Il a ainsi réuni 17 raretés réalisées par des maîtres du XVIIe siècle et qu’il livre aux yeux du public. Dans une composition illustrant une scène de l’épopée odysséenne, Andromaque offrant Astyanax à Ulysse, Jean Lemaire (1598-1659), qui fut nommé « garde de cabinet des peintures du roi » sous Louis XIII, témoigne de son art exceptionnel de représentation de l’architecture.
Le tableau Louis XIV sur un char de triomphe guidé par Minerve et la Tranquillité fut exécuté par Charles Le Brun (1619-1690), premier peintre du roi. On doit à ce dernier la décoration du château de Vaux le Vicomte pour Fouquet, celle du château de Sceaux ainsi que de nombreuses demeures royales comme la galerie d’Apollon au Louvre, la galerie des Glaces à Versailles...
Lubin Baugin (1610-1663), célèbre pour ses sujets religieux, n’avait que le statut de « peintre ordinaire du roi ». La notoriété croissante de Le Brun qui régnait sur les arts de l’époque le précipita dans l’oubli. Contrairement au peintre du roi Soleil qui prônait la rigueur stylistique, Baugin privilégiait l’expression poétique comme dans la touchante Vierge à l’enfant, présentée à la galerie Éric Coatalem.

« 17 tableaux du XVIIe siècle », galerie Éric Coatalem, 93 faubourg Saint-Honoré, Paris VIIIe, tél. 01 42 66 17 17, jusqu’au 16 décembre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°575 du 1 décembre 2005, avec le titre suivant : Le musée d’Éric Coatalem

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque