Dimanche 25 février 2018

Le design sans compromis

Par Christian Simenc · L'ŒIL

Le 26 juillet 2007

« En mai, fais ce qu’il te plaît », dit le dicton. Le design, lui, hésite entre compromis et aphorismes. Ainsi, à la galerie Kreo, l’exposition « Zéro Compromise » réunit une belle brochette de designers dont Ronan et Erwan Bouroullec (suspension Big Bells), Hella Jongerius (miroir Rhinocéros), Martin Szekely (étagères T2), Jasper Morrison (armoire Museum Pieces) ou encore Pierre Charpin (bureau Table éclairante).
En anglais, le mot Compromise signifie aussi bien compromis (« arrangement dans lequel on se fait des concessions mutuelles ») que compromission (« acte par lequel on transige avec sa conscience »). La galerie Kreo, elle, penche pour la première définition. Entendre donc « pas de compromis », sous-entendu : ni avec le goût du jour, encore moins pour une question de prix.
Ainsi les étagères T2 de Martin Szekely ont-elles été fabriquées avec de l’aluminium 4G, ce matériau habituellement utilisé dans l’aéronautique et donc fatalement très cher. « Mon travail est un travail de laboratoire, expliquait Szekely en 2005, en dévoilant ces étagères. Si ces objets sont chers, c’est que leur élaboration a nécessité deux ans de recherche. » C’est plus à ce niveau donc que se situerait le « Zéro Compromise » de la galerie Kreo, laquelle se veut un laboratoire où le designer peut pousser loin son imagination sans s’alourdir la pensée avec l’un des problèmes clés de l’industrie : les coûts de production.
Point de compromis à la Galerie italienne, mais des aphorismes. Le créateur Mattia Bonetti, cinquante-cinq ans, présente en effet une série de sept pièces : une lampe, un fauteuil, deux tables, une commode, une bibliothèque et un canapé. Des « meubles comme aphorismes » qui frisent parfois le mauvais goût. D’aucuns arborent des finitions luxueuses (feuilles d’or, peau d’agneau…), d’autres un « style décontracté », tel l’extravagant fauteuil Denim (29 000 euros), tout habillé de pièces de jean. Celui-ci avait été dévoilé en décembre dernier au « pays des cow-boys » – les États-Unis –, lors du salon « Design Miami 2006 » (Lire L’œil n° 588). Compromis ou compromission ?

« Zéro Compromise », galerie Kreo, 22, rue Duchefdelaville, Paris XIIIe, tél. 01 53 60 18 42, jusqu’au 26 mai 2007. « Mattia Bonetti », Galerie italienne, 75, rue de la Fontaine-au-Roi, Paris XIe, tél. 01 49 29 07 74, jusqu’au 3 juin 2007.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°591 du 1 mai 2007, avec le titre suivant : Le design sans compromis

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque