Le Beaubourg d’Helsinki

L'ŒIL

Le 1 juin 1998

En plein cœur de la capitale finnoise, le nouveau musée d’Art contemporain côtoie le Parlement à l’ouest, la gare d’Eliel Saarinen à l’est et le palais Finlandia d’Alvar Aalto au nord.

Après l’ouverture, cet hiver, du musée Guggenheim de Frank Gehry dans une friche industrielle de Bilbao, l’Europe gagne aujourd’hui un nouvel emblème signé Steven Holl, de la branche américaine de l’architecture d’auteur. Mais faut-il croire que l’on se laisse plus aller dans un quartier en déshérence ?

Le nouvel équipement d’Helsinki n’arrive pas au pied de son rival espagnol sur le plan du lyrisme, même s’il s’affiche comme lui en bord de canal. Il n’en a pas moins fait l’objet de réactions très vives au pays d’Aalto (dont on fête le centenaire cette année) depuis son choix à l’issue d’un concours international. Mais il est désormais possible de se promener dans ces espaces savants (quart de trompe aux molles courbures ponctuées d’oriels irréguliers qu’aurait percuté un bolide moderniste au front opaque) et de constater combien la superposition des lieux d’exposition est réussie, de même qu’est parfaitement maîtrisé le travail sur l’éclairage latéral. L’architecte n’a pas eu peur de multiplier les effets de matériaux, jusque dans les toilettes. Grandes expositions (avec notamment à l’automne prochain Mark Rothko et Bruce Nauman), collections qui ont toute la place pour être augmentées, programmes variés du studio K et d’un équipement théâtral très étudié (des vidéos de Gary Hill aux films de Jérôme Bell ou de Bustamante) : tout permet de croire au succès du nouveau drakkar finnois, tiré de travers pour longtemps au bout du bassin.

Helsinki, Mannerheiminaukio 2, 00100 Helsinki, tél. 358 9 1733 6500

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°497 du 1 juin 1998, avec le titre suivant : Le Beaubourg d’Helsinki

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque