Vendredi 23 février 2018

L’art en fête

L'ŒIL

Le 19 novembre 2007

Après les « Jeux dans l’art » l’été dernier, Solange Auzias de Turenne récidive avec une autre exposition ludique, sur le thème de la fête, en mélangeant les époques, du XIXe siècle à aujourd’hui. Elle réunit soixante artistes et une centaine d’œuvres. Si l’on pouvait douter de la pertinence du thème choisi – tellement vaste qu’il pourrait rassembler à peu près tout et n’importe quoi –, le choix s’avère cohérent et varié, entre découvertes et valeurs sûres. La première salle rassemble André Masson, Léger, Dubuffet, Dali, Van Dongen, Picabia…, aux côtés d’artistes contemporains, dont Manolo Valdes et ses imposantes Ménines qui règnent au centre de la pièce, majestueusement alignées sur un tapis rouge, Vana Xenou et Michèle Berteau (Borderline). Une douzaine d’œuvres prêtées par le musée Carnavalet évoquent le xixe siècle, parmi lesquelles Armenonville le soir du Grand Prix, une délicate esquisse d’Henri Gervex, et Quadrille au bal Tabarin d’Abel Truchet, artiste sous-estimé aujourd’hui. Certaines toiles semblent néanmoins n’avoir qu’un lien assez lointain avec la fête comme la Nature morte de Vlaminck et le Bouquet de Marie Laurencin. Quoi qu’il en soit, le parcours est agréable et l’on y croise quelques incontournables lorsque l’on évoque le monde de la fête : Pierre et Gilles ou Eva et Adèle, en perpétuelle représentation, et des surprises avec les œuvres de Thierry Despont (installation autour des planètes et des étoiles) et de Xavier Mascaro (Intérieur espagnol). Patrick Mimran a transformé une salle entière en boîte de nuit.
Le visiteur se voit remettre une carte de crédit à l’entrée et pénètre dans le monde frivole de son Discomatic, entre photographies retouchées, projections vidéo et musique techno. Sans oublier le carrousel des bijoux d’artistes, où tournent des créations originales d’Arman, Braque, Man Ray, Giacometti, Calder ou Keith Haring. Seul regret : une scénographie un peu trop sage, que l’on aurait voulu plus dynamique, comme si un petit grain de folie manquait pour que cette fête soit pleinement réussie.

« La Fête », BIARRITZ (64), Le Bellevue, place Bellevue, tél. 05 59 41 57 53, 26 juin-5 octobre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°550 du 1 septembre 2003, avec le titre suivant : L’art en fête

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque