La tornade Brey

L'ŒIL

Le 1 août 2008

Ricardo Brey se situe au confluent de plusieurs cultures ; profondément marqué par le communisme et la religion vaudoue de par ses origines cubaines, l’artiste subit également l’influence des sociétés modernes occidentales – il vit depuis plusieurs années en Belgique. Ses matériaux de prédilection sont des objets de consommation usagés qu’il cherche à recycler. Ses œuvres prennent parfois la forme d’oasis rescapées de catastrophes naturelles, en équilibre provisoire. « Je travaille sur le point de rencontre entre la destruction et la croissance, (...). C’est justement ce point entre construction et destruction qui m’intéresse ».

Galerie Xippas, jusqu’au 20 mars.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°504 du 1 mars 1999, avec le titre suivant : La tornade Brey

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque